Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2009

Deux titres Tourbillon

danslenoir.jpgDans le noir, de Gita wolf, Sirish Rao, Rathna Ramanathan - Editions Tourbillon

 

(par  Frédérique Mattès)

 

Alors qu’ils rentrent chez eux par une nuit sans lune, cinq amis heurtent quelque chose. Chacun, en face d’une partie de la chose, donne son avis, persuadé d’avoir raison. Le jour qui se lève leur offre une vision globale et la réponse à la question « De quoi s’agit-il ? » Un conte de sagesse traditionnel dans une version originale qui s’appuie sur une fabrication entièrement artisanale : les illustrations sont sérigraphiées sur papier fait à la main. Un bel objet.

 

Une autre version de ce conte : Sept souris dans le noir, d’Ed Young (Milan)

 

Les histoires d’amour ne sont pas toujours simples, de Hubert Ben Kemoun, Isabelle Chatellard - Editions Tourbillon

 

Les enfants aussi sont amoureux et c’est pour eux parfois aussi compliqué que pour les adultes. Marie pense que le gros Bruno est amoureux de la petite Emilie qui elle-même aime le grand Nicolas. Lequel ne regarde que la belle Coline qui n’a d’yeux que pour Hugo le malin… On se croirait dans la cour de l’école, où les histoires d’amour ne comptent pas pour du beurre.

 

http://www.editions-tourbillon.fr/

28/09/2008

Miraculeux ? Assurément.

edouard.jpgLe miraculeux voyage d’Édouard Tulane
Kate DiCamillo

illustrations de Bagram Ibatoulline, traduit par Sidonie Van Den Dries, Tourbillon, 2007

 

(par B. Longre)

Ce roman illustré, aux allures de beau-livre, réserve d’insoupçonnables ravissements au lecteur. Littérature « jeunesse » ? Pas vraiment. Éminemment picaresque, et pourtant bâtie comme un conte qui s’inspirerait de nombreux autres tout en demeurant unique, l’histoire d’Édouard, lapin de porcelaine narcissique et superficiel, recèle tant de niveaux de lecture que chacun est susceptible d’y trouver son compte. Malmené par de multiples événements, balloté par les éléments ou les humains qui croisent sa route, Édouard est un héros au prime abord peu sympathique, qui évolue bien malgré lui, de la déchéance à la rédemption : il s’humanise peu à peu, se métamorphosant au fil des ans, tandis qu'il se découvre un cœur et des sentiments. Le raffinement des illustrations à l’ancienne rappelle par instants la précision d’un Norman Rockwell et ajoute à l’ensemble un charme désuet qui s’accorde à la perfection à ce roman sans âge, qui a déjà tout d’un classique.

08/09/2008

Tour du monde

tamtam1.jpgLa bagarre des deux petits frères loups
Conte de Mongolie, d'Albéna Ivanovitch-Lair et Annie Caldirac, Antoine Guilloppé

Le jour de la fin du monde
Conte d’Indonésie, d'Albéna Ivanovitch-Lair et Annie Caldirac, Joëlle Jolivet

Tam-tam du monde, Tourbillon, 2008

(par Madeline Roth)

 

En juin 2007 les éditions Tourbillon lançaient la collection Tam-Tam du monde, une petite collection de contes du monde entier, « malicieux et philosophiques, merveilleux et magiques ». La collection compte aujourd’hui une dizaine de titres, reliés, au prix très bas de 3,95 euros, ce qui est rarement un argument, mais quand même.
Parmi les dix titres on trouve des contes classiques tels que Boucle d’Or ou Les trois petits cochons, mais aussi et surtout des contes d’ailleurs, Afghanistan, Maroc, Indonésie, Mongolie.

Lire la suite