Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

points de suspension

  • Un peu de maths

    38perro.jpg38 Perroquets
    Grigori Oster (traduit du russe par Marina Abelskaïa), illustré par Samuel Ribeyron

    Points de Suspension, 2006

     

    (par B. Longre)

     

    Un singe, un éléphanteau et un perroquet tâchent de venir en aide à un «petit» (tout est relatif) boa constrictor qui s’est mis en tête de se mesurer… Le problème mathématique agite les quatre compagnons, d’abord parce que le boa est long (si long qu’il faut parfois du temps pour remonter de sa queue à sa tête), mais aussi parce qu’il est bien difficile d'appréhender la notion d’unité de mesure… C’est le perroquet, ainsi que le laisse entendre le titre, qui détient la solution et donnera l’exemple à ses compagnons.

     

    Ce joli conte au didactisme léger, mené par des dialogues enlevés (que l’on doit à l’un des grands noms de la littérature jeunesse en Russie), est mis en scène par Samuel Ribeyron, quia créé, pour l’occasion, quatre personnages (entre papier mâché et pâte à modeler) photographiés avec, à l’arrière-plan, quelques sobres décors peints ; des animaux aux mines très expressives, naïfs et amusants, et toujours en mouvement, ce qui confère à l’ensemble la vivacité d’un dessin animé.

     

    Samuel Ribeyron

     

    L'éditeur

  • Tentation, prison, évasion !

    zooclub3.jpgZoo Club
    Julie Mercier
    Editions Points de Suspension, 2005


    (par B. Longre)

     

    Nul parmi les animaux n'a encore deviné ce que dissimule « Le Paradis du zoo » et l'annonce publicitaire particulièrement alléchante : « 100 % bonheur, 100 % vacances » ; elle atteint néanmoins sa cible et les animaux du monde, de la girafe africaine au tigre de Chine, en passant par la famille suricate et les pingouins du pôle, partent de suite à la découverte de ce «séjour d’enfer»... en toute confiance. Chacun, selon son origine ou sa fantaisie, choisit un moyen de transport lui permettant d’arriver à bon port : en car-brousse, en tandem, en trottinette ou autres roulettes, en montgolfière, en fusée, en pousse-pousse ou plus simplement à pattes, tous les véhicules sont de la partie ; le flot d’animaux se rendant au zoo gonfle à vue d’œil, au travers des illustrations belles et chaleureuses de Julie Mercier, entre art naïf et effets de matière (peinture ou pastels gras).

    Lire la suite