Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

petit à petit

  • La sorcière dans le congélateur

    sorciere.jpgLa sorcière dans le congélateur

    Dorothée Piatek et Mary-Loup

    Petit à petit, 2008

     

    (par C. Scandale)

     

    La sorcière dans le congélateur écrit par Dorothée Piatek est illustré par Mary-Loup, jeune artiste peintre au talent délirant. "Hantée par des influences baroques et surréalistes et habitée par des visions enfantines", l'illustratrice colore ce conte loufoque et glacial d'un camaïeu de rouges brûlants. On y croise de jeunes sorcières aux yeux de billes et à l'air candide. Les demoiselles s'indignent de voir arriver dans leur classe une nouvelle élève détestable de supériorité et givrante à souhait, Violette Dumalasourire. Au fil du temps elle se métamorphose et finit par ressembler à ce qu'elle est au fond, un véritable glaçon. Mais que cache cette froideur maladive et cette assurance trop flagrante ? Que dissimule la petite fille derrière son armure de glace ? Un cœur bat-il sous cet iceberg? A travers ce texte drôle et métaphorique, l'auteur montre bien les difficultés à s'intégrer dans un groupe quand on se sent inférieur...

     

    http://www.petitapetit.fr

  • Cuisiner, voyager

    luisa.jpgLe maïs de Luisa

    Sophie Cottin et Amandine Piu

    Petit à petit, 2008

     

    (par B. Longre)

     

    Dans la collection « Marmitontaine et Tonton » des éditions petit à petit, on trouve Les pâtes de Francesca (Viva la pasta !), Le riz de Ly (Faisons danser les grains de riz !) et ce dernier album, qui nous emmène, après l’Italie et le Vietnam, au Mexique ; là, une jeune guide, Luisa, propose plusieurs plats relativement faciles à réaliser et pour la plupart savoureux - comme les fajitas au bœuf, le cocktail de poisson crus marinés, ou encore le riz à la mexicaine. Mais plus qu’un simple manuel gastronomique énumérant les recettes, ce livre aux illustrations foisonnantes et bigarrées est aussi prétexte à faire voyager le lecteur, qui découvre un peuple (détails historiques, du quotidien, des cartes, quelques mots d’espagnol ponctuent l’ensemble…) par le biais de sa cuisine, dont le maïs, « cadeau des dieux » pour les mayas, est la base. Un joli album à ranger dans la cuisine, forcément.

    L'éditeur

  • Toujours haute en couleurs

    zazie2.jpgLes chansons de Zazie en BD

    Editions petit à petit, Collection Chansons en BD, 2007

    (par Apoline Saybec)

    Zazie sur fond violine, quelques pages biographiques entre deux chansons dessinées… voilà une idée qu’elle est intéressante. Certes, il est nécessaire d’aimer un minimum l’artiste pour y trouver de l’intérêt et, quand c’est le cas, c’est un petit bouquin terriblement agréable à lire qui laisse carte blanche à six jeunes illustrateurs, pour six chansons : la Zizanie, Rodéo, Rue de la Paix, Adam et Yves, le formidable Excuse-moi par Marie Decavel et Je suis un homme. Alors, chacun a mis sa touche personnelle aux textes que Zazie compose elle-même. Les scénarii ont également été laissés à l’appréciation des artistes. Comme quoi une chanson (art mineur comme le disait l’ami Gainsbarre) peut se voir comme une œuvre d’art car on y trouve ce que l’on ressent personnellement. C’est très beau, très gai et fortement diversifié tant les styles de graphismes et de dessins sont éclectiques. Une idée originale ; un très bel hommage à l’une des artistes les plus talentueuses de sa génération ; une petite bulle d’oxygène dans la vie quotidienne ; bref du pur bonheur !

    http://www.petitapetit.fr

  • « Où est la liberté, Yacine, où est le bonheur ? »

    clefdessages3.jpgLa Clef des Sages
    Michèle Bayar et Jean-Claude Djian

    illustrations d’Arnaud Bétend
    Petit à Petit, 2003

    (par Martine Falgayrac)

    Un tapis soyeux file dans le ciel de l’Algérie contemporaine. Conduit par la magie et l’amour, «libre comme la grive», il emporte deux jeunes gens, avides de bonheur, vers la demeure d’un vieux sage…
    Yacine dévore les livres et apprécie par-dessus tout la poésie ; il ne va plus au collège depuis qu’il a pris la relève de son père, tisserand à Tlemcen. Maintenant, le jeune garçon de quinze ans, reconnu intelligent, cultivé et habile, «travaille le jour, étudie la nuit et rêve tout le temps». Il aimerait tant retourner à l’école, revoir Amina dont il est amoureux, être remarqué par le père de la jeune fille, se payer un ordinateur pour l’échoppe… Dernièrement, le vieux sage Ali Amoura lui est apparu en songe, brandissant sous son nez la clef du bonheur ! Yacine partirait bien sur un tapis volant pour aller chercher ce trésor, pour que tout s’arrange. Hélas « ce n’est pas en rêvant qu’on arrive à quelque chose » lui répète son père. Pour l’heure, il faut terminer le tapis de soie qui doit être livré demain… Zitouna, somptueuse chatte angora aux pouvoirs merveilleux, douée de parole, persuade Yacine de «prendre son destin en main» et transforme l’ouvrage en tapis volant. L’amour qui est «plus fort que toutes les magies» conduit l’équipage jusqu’à la villa d’Amina ; c’est décidé, les adolescents feront ensemble le voyage jusqu’à la grotte du sage…

    Lire la suite