Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paco porter

  • Fantasy & cie

    9782081209831_cm.jpgLumina Princesse guerrière. Vol.1 : L’exil de la lumière
    De Alain Grousset, Danielle Martinigol, Paco Porter

    Flammarion, 2008

    (par Anne-Marie Mercier)

    Réédition en un volume de quatre des dix livres d’une série parue chez Castor Poche entre les années 2000 et 2002, ce livre épais a toute la légèreté nécessaire à ce qu’il vise. Il s’agit de faire rêver de jeunes lecteurs à des aventures pleines de suspens, d’exotisme et d’un brin de merveilleux (quelques animaux de légende : licorne, tigre ailé,…).
    Ajoutez à cela un héros qui est une héroïne, fille d’un bon roi assassiné par traîtrise, belle, naïve et tendre qui devient par obligation une fuyarde puis une guerrière solitaire, mais reste très humaine. Elle a des pouvoirs, aussi, qu’elle découvre progressivement. Il y a une secte de méchantes magiciennes à laquelle elle devrait être intégrée. Les autres méchants ont l’âme noire à souhait, on s’embarrasse peu de descriptions ni de style, le nombre des personnages secondaires est restreint afin de ne pas embrouiller. Mais une invention intéressante, celle d’un personnage qui peut être tantôt fille tantôt garçon (Ninyo ou Ninya). Quelques noms feront sourire et penser que ces trois auteurs ne se prennent pas trop au sérieux (un personnage s’appelle Tolken, un saltimbanque Médranno). Et tout cela est bien mené et reprend de bonnes vieilles ficelles efficaces, comme le montre le titre, désuet à souhait.