Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

michel honaker

  • Un Troie de trop

    resize.php?ref=9782081210981&type=1&w=250&h=250&r=0.4&s=0.6Les Survivants de Troie
    vol. 2 : La Forteresse des oracles

    De Michel Honaker

    Flammarion, 2008

    (par Anne-Marie Mercier)

    Le premier volume n’était pas mal ; fidélité relative à la trame de l’Enéide, mise en lumière d’Ascagne, une dose de fantastique moderne, avec un rythme soutenu, soit. Ce deuxième volume est plus gênant. On y retrouve certes habilement adaptés quelques-uns des épisodes marquants de l’épopée, notamment le combat contre Turnus avec l’infernale Alecto. Mais d’autres sont transformés inutilement ou totalement inventés (comme l’invention du supplice d’Ascagne dans le palais de Didon). Pourquoi s’inspirer de textes existants et célèbres, si c’est pour y greffer ses propres inventions et ainsi les trahir de façon bien simpliste ?

    Le Tome 1

    Editions Flammarion 

  • L’infidélité a du bon

    honaker4.jpgLes survivants de Troie, vol.1, Le prince sans couronne
    Michel Honaker

    Flammarion, 2008

     

    (par Anne-Marie Mercier)

     

    Après l’Odyssée, voici l’Énéide en trilogie (c’est le premier tome), revue par Michel Honaker, dans un volume très bien présenté (belle maquette, belle illustration de couverture de Laurent Beauvallet, fidèle à ce qu’on trouvera dans le livre : l’accent mis sur un jeune héros et une troupe hétéroclite et errante). On ne reviendra pas sur la déception, l’agacement causé par la première série, bien loin de l’esprit de l’épopée. Ne s’attendant à rien d’autre on pourra savourer ce gros roman plein d’événements, de bruit et de fureur, moins tragique cependant que ses illustres modèles. La prise de Troie et le massacre des habitants sont évoqués rapidement et avec discrétion – par volonté d’épargner les jeunes lecteurs ?

    Lire la suite

  • Adapter / rapprocher ?

    honaker3.jpgOdyssée
    tome II, Les naufragés de Poséidon

    Michel Honaker
    Flammarion, 2006

    (par Anne-Marie Mercier)

    L’Odyssée, adaptée par un auteur à succès comme Michel Honaker, devait être un bon moyen pour faire goûter une œuvre qui n’est plus beaucoup lue par les jeunes lecteurs (encore que les programmes de français de 6e la recommandent comme l’un des textes «fondateurs » dont l’étude est recommandée). Michel Honaker écrit bien, il manie même avec naturel les épithètes homériques, et certaines pages ont du souffle.

    Lire la suite