Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2009

Le pays réel...

cuba.gifLe Roman de Cuba
Louis-Philippe Dalembert
Editons du Rocher, 2009

(par Annie Forest-Abou Mansour)

La genèse de Cuba, bien que d'une extrême richesse, est peu connue du  public. Le panorama historique et culturel de cette grande île des Caraïbes proposé  par Louis-Philippe Dalembert, au moment où sortent au cinéma deux films sur le Che, arrive opportunément. Dans son dernier ouvrage,  il nous  fait pénétrer l'âme de la société cubaine en dehors de tous les mythes et de tous les préjugés circulant depuis fort longtemps sur ce « pays (qui) a existé avant et continuera d'exister après la Révolution et après Castro ». Ce dossier historique dense, au vaste travail de recherche dont témoigne l'imposante bibliographie,  relève de la thèse de doctorat. C'est Grannie, sa grand mère tendrement aimée, qui donna à l'auteur « le goût de Cuba, à une époque où l'île voisine était à la mode partout ou presque, sauf en Haïti, (s)on pays natal ».   Elle  lui parlait  de ce pays utopique  et  l'appelait, pour sa plus grande joie, « mi Cubano ! ». De ce rêve d'enfant  sont nés une passion et un rigoureux travail de recherche sur le « pays réel et non celui de la propagande des deux bords », (les pro et les anti-castristes).

Lire la suite

11/02/2009

Vivre dans la zone

Jeanne de la zone.jpgJeanne de la zone

Textes de Frédérique Jacquet, illustrations d’Etienne Davodeau

Editions de l’atelier, collection « L’histoire sensible », 2008

A partir de 12 ans

 

(par Myriam Gallot) 

 

Que reste-t-il de la « zone » ? Quelques expressions pas des plus flatteuses. Plus chic, la beauté moderne du poème préliminaire d’Apollinaire dans Alcools. Et puis c’est à peu près tout. Qui sait encore qu’on appelait la « zone » un cordon de 250 mètres autour des fortifications de Paris, une ancienne « zone militaire » ayant donné son nom à un quartier entre ville et campagne où sont venues s'installer les familles trop pauvres pour vivre ailleurs ?

 

Ce premier volume de la collection « L’histoire sensible » se propose de faire revivre « ce monde ancien » à travers le personnage de Jeanne, fille de chiffonnier et habitante de ce quartier à la mauvaise réputation infondée.

Lire la suite

14/01/2009

Eclairages sur l’esclavage

lumieres.jpgEsclavage et Lumières
Jean Ehrard
André Versaille, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Le livre de Jean Ehrard, dix-huitièmiste de renom, sur la question de « l’esclavage colonial et l’opinion publique en France au 18e siècle » (c’est le sous-titre du livre) est passionnant à de nombreux égards. L’histoire de l’évolution de la pensée du temps sur la question est longue et complexe (Les détours de l’Encyclopédie forment un chapitre entier, avec un tableau fort utile) l’auteur la conduit jusqu’aux années qui précèdent la révolution de 1789 et s’arrête aux projets des réformateurs issus de la société des Amis des Noirs fondée à Paris en 1788. Il intervient dans des débats récents et prend une position claire, celle de l’historien des idées qui demande de revenir aux originaux et de remettre les faits en contexte. Certains propos choqueront sans doute ceux qui attendent une répétition des condamnations portées contre le dix-huitième siècle, ou à l'inverse d'autres qui imaginaient que les Philosophes avaient amené l'abolition. Le propos n’est pas ici pour l’auteur de dénoncer encore une fois (sa position est claire sur l’horreur de l’esclavage), ni d’analyser tous ses aspects, mais de tenter de comprendre comment cela a pu exister dans une époque qui se disait civilisée et comment les esprits ont commencé à s’ouvrir sur ce problème. Son point de vue est donc orienté vers les occidentaux, vers la France.

Lire la suite

05/10/2008

Hasard de l’histoire ou transition radicale ?

kaspi3.jpgÉtats-Unis 1968. L’année des contestations
André Kaspi
André Versaille éditeur, 2008
(par Christophe Rubin)
Spécialiste de l’histoire nord-américaine, André Kaspi a contribué cette année au grand nombre de parutions concernant 1968. Cet ouvrage raconte cette année particulière en quelques chapitres focalisés sur de grandes évolutions sociales et quelques grands événements, révélant une incroyable densité historique : hasards de l’histoire ou transition radicale correspondant à une logique globale ?
Kaspi commence par la guerre du Viêt Nam, arrière-plan déterminant de l’élection présidentielle qui se prépare. Tout semble s’être mis en place en 1964, quand deux navires américains avaient subi les attaques de torpilleurs nord-vietnamiens, permettant au président Johnson de demander au Congrès les pleins pouvoirs – en quelque sorte –, obtenus presque à l’unanimité. « L’ennui c’est que les incidents n’ont pas eu lieu », comme le révèleront les archives secrètes quelques années plus tard…

Lire la suite

21/09/2008

Le Guide suprême

dict.jpgLe Guide suprême
Patrick Boman – Bruno Fuligni – Dr Lichic, Stéphane Mahieu – Pascal Varejka
Gingko, Collection « Idées fixes », 2008

 

(par F. Saenen)

 

Un « petit dictionnaire des dictateurs »… Il fallait y penser. Les voici tous alignés, de la Chine aux Balkans, comme pour la parade. Les tortionnaires et les putschistes ; les anthropophages présumés ou avérés ; les mégalos et les tordus ; les increvables et les éphémères. Chacune des notices se lit sur un mode léger, et c’est là le plus grand travers de ce référentiel sans prétention. Car si, pour moraliser, l’on ambitionne de mener grand tapage en frappant sur les statues creuses des Conducators, encore faut-il se garder de susciter la sympathie à leur égard, par le biais de l’humour, même à froid. Or, c’est le sentiment qui naît immanquablement au vu de certaines anecdotes relatives à ces puissants et à leurs mortifères lubies. L’espace réservé à chaque figure ne permettant guère l’approfondissement, c’est la petite (voire la médiocre) histoire qui se voit privilégiée. Un ouvrage qui ne joue pas franc jeu, sinon à se voir rehausser d’une bandelette : « Pour bien rire devant les charniers ».

 

 

http://www.ginkgo-editeur.fr/