Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gary peacock

  • 2001, année Jarrett

    keithj.jpgKeith Jarrett, Gary Peacock, Jack DeJohnette
    Yesterdays 
    (ECM 2060)

     

    (par Jacques Chesnel)

     

    Voici donc LE Keith Jarrett de l'année… celui de l'année 2001; en effet, c'est le quatrième album à prendre place dans les enregistrements collectés lors de cette tournée mondiale cette année-là, entre Always Let me Go (avril) et My Foolish Heart /Montreux (22 juillet) et The Out-of-Towners (le 28) ; trois sur quatre sont consacrés exclusivement aux standards de Broadway (« on sait à quel point ces chansons sont gorgées de musicalité ; les musiciens de jazz ne sont pas condamnés à sans cesse briser portes et fenêtres en quête de nouveaux territoires: la musique peut très bien se trouver déjà dans la pièce », déclare K.J.) ou aux compositions phares du be-bop.

    Lire la suite