Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

francophonie

  • Le foisonnement francophone

    riveneuve2.jpgRiveneuve Continents n°3
    Revue des littératures de langue française
    L’écrivain dans ses langues
    automne 2005

     

    (par Jean-Pierre Longre)

     

    Un sous-titre peut en dire plus qu’il n’en a l’air. Dans celui de Riveneuve, « Revue des littératures de langue française », tout est pesé : le pluriel de littératures, le singulier de langue, mais un singulier indéfini, comme pour signifier que la francophonie (qui ne concerne évidemment pas que les littératures) n’est pas circonscrite une fois pour toutes, puisqu’elle est marquée par la diversité des cinq continents. « Francopolyphonie », dit l’écrivain guadeloupéen Daniel Maximin : toutes les voix, tous les registres peuvent s’approprier la langue française ; c’est ainsi que Bernard Mouralis peut écrire que le français, comme toute langue, « ne peut exister qu’à travers les énoncés particuliers produits dans cette langue ».

    Lire la suite