Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

contes

  • Camomille pour dormir d'ennui

    camomille.jpgLa Sorcière Camomille et les trois petites sœurs au pays des contes
    De Rozer Capdevilla (illustration ?)

    Le Sorbier, 2008

    (par Anne-Marie Mercier)

    Cet album donne un nom d’illustratrice et pas de nom d’auteur. On peut supposer que Rozer Capdevilla préfère se contenter de cette fonction et tient peu à la première qui ne viendrait qu’en commentaire des images ? De fait, le texte est extrêmement faible, de même que l’argument : les trois sœurs sont plongées chaque soir dans un nouveau conte (Cendrillon, Blanche-Neige, Le Petit Poucet, etc.) et dans chaque histoire la sorcière tente de régler définitivement leur sort. Mais, grâce à leur vivacité, leur imagination, etc, elles s’en sortent toujours. Un album parfaitement inutile qui utilise une veine commerciale éculée.

  • Contes tordus

    pef.jpgMotordu, Sang-de-Grillon et autres contes
    De Pef
    Gallimard jeunesse, 2008

    (par Anne-Marie Mercier)

    Motordu se met aux contes et les revisite avec une virtuosité toujours étonnante. Dans l’histoire que raconte sa fille Marie-Parlotte pour endormir le Prince de Motordu, celle qu’on nomme Sang-de Grillon (Cendrillon), car toujours fourrée dans une cheminée, épouse le très vache Barbe-Meuh. Elle s’enfuit et rencontre la Belle au bois mordant dont le bois est vraiment redoutable, et aussi Planche Beige et sa méchante Belle-Amère, le Chat Empoté et le marquis de quatre Cabas, l’Appétit poussé qui a toujours très faim… De nombreux personnages secondaires complètent le tableau, dont le spirituel Gars rosse qui la transporte et menace de se transformer après minuit en six trouilles, voire davantage.

    Lire la suite

  • Contes chinois

    conteschinois.jpgLa grande montagne des contes chinois
    Fabienne Thiéry et Catherine Gendrin
    illustré par Vanessa Hé
    Rue du monde, 2008

    (par Anne-Marie Mercier)


    Ce recueil de « fables, légendes et contes traditionnels » propose un grand nombre de récits courts, très savoureux et très variés. On y apprend comment la jeune Fleur d’abricot échappe à l’empereur, comment la soie est arrivée en Chine. L’amour fidèle y est récompensé, l’arrogance punie, et l’on y trouve la définition du bon enseignant, à travers le mauvais modèle offert par la poule aux fines plumes, parfaite, trop parfaite et raisonnable.
    Les illustrations, charmantes, imitent des miniatures, avec de belles profondeurs de couleurs, des effets de laque et de marqueterie.

  • Contes khantys

    Couv%20ROUGUINE.jpgLa Chatte qui a sauvé le monde

    Roman Rouguine

    traduit du russe par Carine Puigrenier et Dominique Samson Normand de Chambourg

    Paulsen,  2008

     

    (par Françoise Genevray)

     

    Les Khantys sont l'un des peuples autochtones les plus occidentaux de la Sibérie. Appelés Ostiaks à l'époque tsariste, d'un mot local signifiant « le peuple du grand fleuve » (l'Ob), ils occupent deux districts autonomes de la région de Tioumen. C'est de là qu'est issu Roman Rouguine. Né en 1939, il a fait ses études à Leningrad et donné ses premiers textes dans les années soixante à des revues de langue russe. De retour dans son pays, il a enseigné l'histoire et la langue khantyes, milité pour la sauvegarde de l'environnement et repris son activité littéraire. Un certain nombre d'écrivains khantys s'expriment et publient comme lui dans les deux langues. Le texte ici traduit du russe provient du troisième volet (Volchebnaïa zemlja : La terre enchantée) d'une trilogie parue en 1996-1997, œuvre scellant les retrouvailles de l'auteur avec la culture traditionnelle de son peuple, assez malmenée sous le régime communiste.

    Lire la suite