Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chet baker

  • Un doux voyage avec Chet

    chet.jpgChet Baker / Enrico Pieranunzi

    Soft Journey
    (réédition, Pieranunzi series, Egea reoords)

     

    (par Jacques Chesnel) 

     

    Il y aurait donc eu des avanies (?) pour que ce disque ne soit réédité qu'au bout de trente années d'attente et c'est à l'occasion du vingtième anniversaire de la disparition de Chet que cet album paraît enfin.

    Le pianiste romain entre dans sa trente-et-unième année ; d'après la complète discographie sur www.chetbaker.net/, c'était sa première rencontre avec Chet ; ils se retrouveront en mars 1987 (C.B. with the Jazz Space trio) et en duo à la fin de l'année suivante trois mois avant la mort du trompettiste le 13 mai. Début également de la collaboration avec Riccardo Del Fra.

  • La douce magie de Chet

    chet3.jpgChet Baker with the Bradley Young trio

    Chet in Chicago

    The legacy vol.5  (Enja ENJ – 9525 2 ; distr. Harmonia Mundi)

     

    (par Jacques Chesnel)

      

    Je me souviens de l’interrogation d’Yves Buin à la fin de son livre Thelonious Monk (Le Castor Astral) sur l’opportunité de publier des inédits ad infinitum : «  certes, de cette éventuelle profusion, nous le savons, il y aura présent le génie, mais celui-ci pourra demeurer secret et silencieux ; ainsi ne doit-on pas s’attendre à un catalogue de merveilles qui changerait l’opinion que l’on peut avoir de Monk. »

     

    Rassurons-nous, ce n’est pas le cas pour Chet, tout au moins pour ce témoignage là enregistré deux ans presque jour pour jour avant sa mort à Amsterdam. Partageant la fin de sa vie entre l’Europe et les USA, Chet se trouve à Chicago quand il est invité par le pianiste local Bradley Young à être leader d’une session de studio mystèrieusement restée longtemps inédite et publiée aujourd’hui dans le cadre de la collection Chet Baker legacy dont c’est le  volume 5.

    Lire la suite

  • Musiques, mirages

    gerber4.jpgChet

    Alain Gerber
    Fayard, 2003

    parution en poche - Le Livre de Poche, 2007

                                

    (par Jean-Pierre Longre)

     

    « La musique, vieux, c’est un truc vraiment bizarre et là-devant, tu as beau progresser, tu te sens de plus en plus petit ». Cette phrase, mise sous la plume de Chester Henry Baker Jr, alias Chet, par Alain Gerber, ne résume pas complètement la destinée du fameux et énigmatique trompettiste, mais donne le ton d’un livre qui avance à coups de témoignages véridiques (de Chet lui-même, de sa mère, de quelques-uns de ses compagnons), et surtout à coups de monologues fictifs de personnes réelles (jazzmen amis et rivaux, femmes ou maîtresses, amateurs et passionnés) ou de personnages imaginaires. Textes convergents ou divergents, admiratifs ou exaspérés, justes ou injustes, subjectifs ou objectifs, qui bâtissent le dédale romanesque par lequel l’auteur tente (avec succès du point de vue littéraire, à coup sûr, et du point de vue documentaire, certainement) de percer les mystères de la personnalité de Chet.

    Lire la suite