Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anthologie

  • Fétichistes

    fetichi.jpgLe Fantastique des Fétichistes
    Le Calepin jaune, Collection « Absinthes », 2008

    (par F. Saenen)

    Une anthologie qui ravira les inconditionnels du talon aiguille et autres fanatiques du lobe de l’oreille : Le fantastique des fétichistes propose en effet une belle collection de textes à orientation monomaniaque, à propos d’objets ou de parties sacralisées de l’anatomie. En plus d’avoir rassemblé quelques incontournables plumes parnassiennes ou décadentes, la compilatrice de l’ouvrage, Estelle Valls de Gomis, ménage quelques bonnes surprises. Elle a ainsi pensé à convier dans sa galerie le trop injustement oublié Péladan ou encore le bibliomane Théodore, créé par Charles Nodier. Elle parachève son panorama avec des récits d’auteurs contemporains (parfois très jeunes) dont l’inventivité le dispute à l’audace. Si l’ouvrage souffre quelque peu de la solution de continuité chronologique qui rompt son unité, il garantit néanmoins son lot de frissons et d’émoustillements des plus agréables.

    http://www.editions.lecalepinjaune.com/

  • Sade et dieu

    sadedieu.jpgDiscours contre Dieu
    Sade
    préface d'Aymeric Monville

    Ed. Aden 2008

     

     

    (par B. Longre)

     

    Cette compilation d’extraits de l’œuvre sadienne regroupe les textes athées de l’auteur, tirés des romans - en particulier de La Nouvelle Justine - où la « chimère d’un dieu », dont l’existence est impossible à prouver, revient sans cesse, comme l’un des fondamentaux de la pensée de l’auteur : une philosophie rationnelle (l’athéisme étant un «combat pour la rationalité », comme le rappelle le préfacier) et matérialiste (la nature étant « matière en action », Discours de Dolmancé, dans La Philosophie dans le boudoir) que Sade construit avec cohérence au fil de ses écrits argumentés, de réfutations en virulentes démonstrations qui n’ont rien perdu de leur impact, comme en témoigne cette exhortation à la raison : « Faibles et absurdes mortels qu’aveuglent l’erreur et le fanatisme, revenez des dangereuses illusions où vous plongent la superstition tonsurée, réfléchissez au puissant intérêt qu’elle a de vous offrir un Dieu, au crédit puissant que de tels mensonges lui donnent sur vos biens et vos esprits, et vous verrez que de tels fripons ne devaient annoncer qu’une chimère… » (Fantômes).

     

    Dans la même collection, vient de paraître Jean Meslier, curé et fondateur de l’athéisme révolutionnaire, Introduction au mesliérisme - extraits de son œuvre présentés par Serge Deruette.

     

    http://atheles.org/aden/