Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2009

Fait divers

julie telle que.jpg

Julie telle que
Nadia Xerri-L.
Actes Sud Junior, 2008

(Par Caroline Scandale)

La collection « D’une seule voix » chez Actes Sud Junior rassemble des monologues d’adolescents aux thèmes très forts. Entre émotions secrètes et révoltes partagées, elle propose aux jeunes adultes une approche de la littérature par l’oralité, d’ailleurs les gros caractères qui égrènent le texte sont spécialement pensés pour faciliter la lecture à haute voix.
Dans Julie telle que, l’auteure fait entendre la voix de Julie dans les minutes qui précèdent le procès d’Alex son grand frère. Un an auparavant, sous l’effet de l’alcool, il aurait tué un homme à la sortie d’un bar. L’arme du crime, un couteau à cran d’arrêt, s’est volatilisée et
Alex ne semble pas se souvenir de ce qui s’est passé cette nuit-là. 

Lire la suite

18/10/2008

En écho

88715971.jpg289687767.jpgRendez-vous sur le lac
Cathy Ytak
La cabane sur le chien, mars 2008

Rien que ta peau

Cathy Ytak

D’une seule voix, Actes Sud Junior, octobre 2008

 

(par Madeline Roth)

 

Mises côte à côte, les deux couvertures ont presque le même vert, et puis les mains qui se touchent… Les deux derniers romans de Cathy Ytak se ressemblent étrangement, et même si le premier est une réédition d’un roman paru en 2003 chez J’ai lu, ces deux textes semblent se suivre, étrangement, et se répondre même, parfois.

 

En simplifiant, les deux récits racontent une histoire d’amour au bord d’un lac de montagne. Ensuite, tout est évidemment plus compliqué que cela. Dans Rendez-vous sur le lac, Marion a quinze ans. Elle vit dans une ferme isolée, attendant de quitter le lycée le week-end pour se réfugier en forêt. Elle se moque pas mal d’être cette fille franche et taiseuse qui ne se reconnait pas dans les caprices de son amie Aurélie. Et quand Clément arrive dans sa vie, elle découvre qu’elle peut partager avec lui sa passion pour la nature, le nom des fleurs et des oiseaux que lui apprend encore sa grand-mère.

Lire la suite

26/07/2008

Balades urbaines

baladesparis3.jpgDrôles de balades dans Paris
de Claude Combet et Thierry Lefèvre, illustrations Magali Le Huche

Actes Sud Junior 2008

Le Dico de Paris
Marie Vendittelli-Latombe

illustrations Lolo Wagner
De la Martinière jeunesse 2008

 (par B. Longre)

Après Destination Paris, la même équipe (Claude Combet et Thierry Lefèvre à la plume et Magali Le Huche aux crayons) récidive et propose un nouveau guide parisien à l’usage des enfants mais pas seulement… Ces « drôles de balades » donnent à voir la ville autrement, de long en large, du nord au sud, d'un quartier à l'autre, en proposant quelques incontournables, certes (la bonne vieille tour Eiffel, Notre Dame ou les Champs-Élysées) mais aussi et surtout des coins insolites ou des endroits qui ne viennent pas forcément à l’esprit quand on se demande quoi visiter d’innovant… Monuments, espaces verts (la Coulée verte du 12e ou le parc de Bercy), boutiques et musées, ponts (37 au total, pas moins), tramway, etc.

Lire la suite

21/01/2008

De l’introduction des Nursery rhymes dans la culture française

goose3.jpgComptines de ma mère l’oie/ Mothergoose. The old nursery rhymes
Bilingue (traduction de l’anglais de Françoise Morvan)
Chantées par Susie Morgenstern et Isa Fleur
Illustré par A. Rackham
Actes Sud Junior, 2007

 

(par Anne-Marie Mercier)

 

Ce très joli livre accompagné d’un CD part d’une belle idée : donner aux enfants français un accès aux Nursery Rhymes, grand classique des comptines anglaises, en leur en proposant une version en langue originale et en traduction française. Se faisant face sur le livre, les deux versions s’entrelacent dans les chants, ce qui facilite l’accès aux paroles et à la musique. On y trouve de grands classiques : Hickory, Dickory, dock, Ring-a-ring-a-roses, Black sheep… la traduction de Françoise Morvan se donne assez de liberté pour rechercher la musicalité, les rimes et le rythme tout en gardant une certaine fantaisie. Ses choix ont de beaux effets et l’ensemble est charmant.


Lire la suite

16/04/2007

(Re-)vivre enfin

cleblanc3.jpgRester vivante
de Catherine Leblanc

Actes Sud Junior 2007

 

(par B. Longre)

 

 

Nombre de lecteurs (jeunes et moins jeunes) se retrouveront certainement dans Jo, la narratrice créée par Catherine Leblanc, un personnage crédible, touchant, et qui surtout parvient à mettre en mots son mal-être, des mots qui lui permettent de mieux appréhender ses émotions contradictoires ; et ce, en dépit de la méfiance que le langage lui inspire d’ordinaire : « Parler n’empêche pas d’être seul, c’est une illusion de penser que les autres peuvent nous comprendre. » lance-t-elle un jour à son professeur de philosophie – une discipline qui d’abord l’intrigue, puis la déçoit en ce début d’année de terminale.
Comme beaucoup de narrateurs de romans miroirs, Jo a du mal à communiquer, en particulier avec ses parents, des êtres résignés au désenchantement ambiant, qui se disputent perpétuellement : la mère est intrusive et superficielle, pleine de fausse sollicitude, passant son temps à s'apitoyer sur son sort, le père reste indifférent à sa fille, lui imposant sa vulgarité depuis plusieurs années. La rage qui envahit par instants la jeune fille et la médiocrité des adultes qui l’entourent fait immanquablement repenser, entre autres, à Jeanne, l’adolescente de Mémoires d'une sale gosse de Cédric Erard.

Lire la suite

03/04/2006

Le paradis...

destinationparis3.jpgDestination Paris
Claude Combet, Thierry Lefèvre
illustrations Magali le Huche

« Hors Collection »
Actes Sud Junior, 2006

 

(par B. Longre)


« Ajoutez deux lettres à Paris : c'est le paradis »
Jules Renard

 

Vous saurez tout sur Paris… En cinq chapitres et un questionnaire, ce guide aisément transportable, destiné tout autant aux Parisiens qu’aux (nombreux) autres, joyeusement illustré, ponctué d’anecdotes amusantes (genre « Livre des records »), propose un petit tour instructif et ludique de la capitale : son histoire, ses évolutions urbaines, son sous-sol, ses transports, ses curiosités…

Lire la suite

03/02/2004

Pérégrinations d'une pierre qui roule...

janineteisson3.jpgLa petite pierre de Chine
Janine Teisson
illustrations de Chen Jiang Hong
Actes Sud Junior, les contes philosophiques 2004

 

(par B. Longre)

 

Ce conte va volontairement à l'encontre de l'adage populaire qui dit qu'une pierre qui roule n'amasse pas mousse... Car la petite pierre de ce "road-movie" philosophique va profondément s'enrichir, découvrant le monde, les hommes, la nature et le sens des choses, tirant une sage leçon de chacune de ses expériences.

 

Avant d'entreprendre, un peu malgré lui, ce long voyage, le caillou sans importance se tient immobile entre deux énormes rochers surplombant la Chine, Paah et Maah (qui jouent le rôle de père et de mère), imperturbables : « Personne ne savait qu'il existait un petit espace entre les deux rochers géants et que, dans cet espace minuscule, il y avait une petite pierre. » Cette dernière n'ose bouger, croyant que sans elle les deux gros cailloux s'écrouleront ; un jour, pourtant, ce sont les éléments qui vont se charger de la transporter ailleurs. D'abord l'eau, puis des animaux (un poisson argenté, un canard, une perdrix...) mais aussi les hommes, qui tour à tour la rejettent ou s'en servent, la traitent avec indifférence ou lui montrent combien elle peut être utile ; par sa faute, un homme mourra ; grâce à elle, une femme aura avancé dans son travail...

Lire la suite

23/10/2001

Conte cruel

chantdesgenies.jpgLe Chant des génies
Nacer Khémir

illustrations de Emre Orhun
Actes Sud Junior, 2001

(par B. Longre)

Un pauvre paysan sans terre, qui a "reçu de son père la pauvreté en héritage" rêve d'offrir à son fils unique une existence moins misérable que la sienne. Afin de s'enrichir, il franchit une frontière taboue, s'aventurant sur une terre broussailleuse qui appartient aux génies : il se l'approprie mais au lieu de le transformer en sauterelle ou en grenouille, les génies l'aident à défricher le champ, à le labourer et à le semer, le nombre de génies augmentant chaque jour davantage. Le paysan, assuré alors d'une excellente récolte, oublie de rester sur ses gardes en dépit des avertissements plein de bon sens de sa femme… c'est ainsi que la générosité trompeuse des génies se retourne brutalement contre lui et sa famille.

Lire la suite