Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2008

Si le père pleure

Marée d'amour dans la nuit.jpgMarée d’amour dans la nuit

De Xu Dishan, illustré par Mélusine Thiry

HongFei Cultures (collection Belle île Formosa), 2008

Pour tous, à partir de 6 ans

 

(par Myriam Gallot)

  

Dans les années 20, Xu Dishan, auteur chinois de Taïwan, écrivit un recueil de quarante histoires tendres, « Pluies magiques dans la montagne légère ». Parmi elle, « Marée d’amour dans la nuit » est pour la première fois traduite en français.

Elle met en scène un petit garçon dont le père souffre du décès de sa femme, qui a eu lieu 100 jours plus tôt. Le père renonce à accompagner son fils à la fête des lanternes, se réfugiant dans la solitude de la douleur et du deuil. Mais « si le père pleure, comment peut-on s’endormir ? » se demande le petit garçon, de retour de la fête.

Lire la suite

12/12/2008

Livre objet

murani.jpgLe Vendeur d’animaux
De Bruno Munari

Seuil jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Cet album très court (10 pages), fait partie d’une série publiée par Munari en 1945. Album léger (couverture de carton fin mais pages sur beau papier solide), il est un bel exemple du « livre objet » qui adapte sa forme à son sujet : le vendeur d’animaux propose successivement un flamant, un hérisson, un tatou, une chauve-souris, un mille-pattes et chaque animal apparaît en monochrome plus ou moins fantaisiste (la chauve souris est bleue, le flamant d’un beau rouge) dans une double page au format variable. La page de droite est toujours plus petite que celle qui lui fait face, diminuant progressivement (et devenant celle de gauche de la page suivante). A droite, imprimé sur le bord droit de la dernière page, donc toujours visible, le marchand apparaît comme tenant en laisse chacun des animaux tour à tour. Le dialogue est cocasse (les bonnes raisons pour ne pas vouloir de ces animaux chez soi) et la « chute », masquée par un carré de papier à soulever, très… savoureuse.

http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/evenemen/mu...

11/12/2008

Smell like teen spirit

mes premières fois.jpg

Mes premières fois

Claire Loup

Plon, 2008

 

(par Caroline Scandale)

 

La production éditoriale pour « jeunes adultes » n’est pas vraiment futile… Et heureusement ! Mais parfois, il est agréable de lire une histoire légère et fruitée.

On est d’abord séduit par l’évanescente demoiselle de la couverture. D’ailleurs, au cas où le lectorat féminin n’aurait pas compris que cet ouvrage lui est destiné, sa couleur rose acidulé le lui rappelle illico. Pour autant ce roman n’appartient pas au courant de la chick-lit ou « littérature de poulette » car Claire Loup, la jeune auteure, fait preuve de qualités littéraires en signant ce premier roman.

Lire la suite

10/12/2008

Bestiaire

9782020969185.jpgDes bêtes avec du sable entre les orteils
Des bêtes qui partagent la forêt avec le loup
Tatsu Nagata

Seuil jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

On connaît les albums d’histoires naturelles de Tatsu Nagata. Voici une autre formule, carrée, dans laquelle plusieurs animaux se côtoient dans un même espace naturel. L’air de rien, cet espace est le véritable personnage : de nuit, de matin, de printemps ou d’hiver, de profondeur ou de surface… chaque animal permet d’en donner une image différentes. Les images sont comme toujours parfaites, mêlant différentes techniques, parfois proches de la photo retouchée, parfois gouache et toujours avec la caricature en action de l’auteur-savant en blouse blanche qui observe de monde à travers de grosse lunettes : ou comment rendre la science proche des enfants ?

08/12/2008

Pour l’amour des mots

stanislas.jpgAbécédaire illustré de Stanislas
Stanislas Barthélémy
Thierry Magnier, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Illustré par l’un des fondateurs de l’Association (BD indépendante), cet abécédaire est à la fois classique et original : classique par le graphisme et la mise en couleurs qui évoquent les « illustrés » des années 30, et par le dispositif : une lettre en écriture bâton, et des mots qui vont avec. Mais chaque page propose une infinité d’objets et de mots associés et c’est tout un jeu que de les mettre ensemble, de chercher les raisons pour lesquelles on a montré un coq le cœur battant devant une casserole (cocotte minute), et pourquoi l’homme en armure tient un ananas au bout de son épée.
Quelques doubles pages rompent cette unité en proposant des thèmes (loisirs, métiers…), un planisphère sommaire, un jeu de l’oie des mots.
C’est un album dans lequel se perdre… à condition d’avoir l’amour des mots, qu’ils soient usuels ou rares, longs ou courts et de prendre son temps.

07/12/2008

Nouvelles images

eco.jpgLes trois cosmonautes et autres contes
Umberto Eco, illustré par Eugenio Carmi
Grasset jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

« La bombe du général », « Les trois cosmonautes », « Les gnomes de Gnou » sont les trois contes présentés dans cet album au format original tant il est moyen. Les histoires de Eco sont parfaitement bien pensantes pour notre époque et a priori un peu plates : pacifisme, tolérance, écologie… Elles sont sans grande originalité quant aux thèmes. Mais elles présentent toutes un léger décalage qui les rend attachantes : ce sont les atomes qui décident de ne plus servir la guerre ; les cosmonautes appellent leur maman du fond de l’espace, et les gnomes de Gnou ont un bien joli nom et une belle assurance pour refuser les « bienfaits » de la civilisation terrienne.

Lire la suite

04/12/2008

On ne nait pas femme, on le devient

emma.gif

Emma fait de la danse
Susie Morgenstern
Illustré par Sévérine Cordier
Nathan, 2008

 

(par Caroline Scandale)

 

La collection « Emma » propose depuis peu des albums « spécial filles » écrits par Susie Morgenstern. D’abord dubitative face à cet objet littéraire « sexué », censé renvoyer aux petites filles l’image que la société attend d’elles, j’ai été agréablement surprise par l’héroïne aux idées bien arrêtées en matière de construction des sexes. Emma, 4 ans, est vivante et dynamique. A l'image de beaucoup de parents, sa maman aimerait la voir danser comme elle aurait adoré le faire à son âge. Elle décide donc de l’inscrire aux cours et lui achète un joli tutu rose ; mais Emma est réticente. Elle lui annonce son envie de faire du parachutisme, de la plongée et surtout de la pétanque… On imagine le désappointement comique de la maman…

 

http://www.nathan.fr

http://susie.morgenstern.free.fr/siteweb/

03/12/2008

Yes, she can

mama miti.jpgMama Miti la mère des arbres

De Claire A. Nivola

Le Sorbier (collection « les ethniques »), 2008

à partir de 7 ans

 

(par Myriam Gallot)

  

Au Kenya, Wangari Maathai est surnommée « Mama Miti », « la mère des arbres » en swahili. Cet album biographique traduit de l’américain retrace à l’aquarelle son parcours, jusqu’au prix nobel de la paix, qu'elle reçut en 2004.

L’œuvre de Mama Miti ? Avoir su réagir à la déforestation massive de son pays, suite à la mise en place de monocultures en remplacement des cultures vivrières traditionnelles, et à ses dramatiques conséquences écologiques et humaines.

Lire la suite

28/11/2008

Refusez de la faire

2soldats.jpgLes deux soldats

Michel Piquemal, illustrations de Julien Billaudeau

Rue du monde (collection Pas comme les autres), 2008

A partir de 5 ans

 

(par Myriam Gallot)

 

Ils étaient deux « braves gars », celui de chez nous s’appelait Thomas, celui de là-bas Tibo. Tous deux goûtaient la vie, aimaient la nature et une belle jeune fille de leur pays. Tous deux moururent au front, sacrifiés par la mère patrie, absurdement opposés l’un à l’autre. Sans savoir qu’ils étaient frères. C’était il y a 90 ans. C’était la première guerre mondiale, racontée aux enfants avec des mots simples, dans cet album-miroir aux couleurs de fraternité et de poésie.
Mais ce sont aussi toutes les guerres, dont les bénéfices reviennent aux puissants. La manipulation et la souffrance seront toujours dans les deux camps et il n’y aura jamais qu’un vainqueur : les marchands d’armes scandaleusement enrichis sur le sang des « petits gars d’ici et de là-bas ». Du moins jusqu’au jour où les « petits gars » refuseront d’y aller et préfèreront « compter les étoiles réunies, celles de là-bas et celles d’ici, dans le grand mystère de la nuit ». Un message de paix universel porté par les illustrations-collages vibrantes, au style très personnel d’un tout jeune artiste-dessinateur, Julien Billaudeau, et les rimes de Michel Piquemal.

 

Présentation de la maison d'édition Rue du monde

21/11/2008

Rêver la terre

livredesterres.jpgLe livre des terres imaginées

Guillaume Duprat

Seuil jeunesse, 2008

 

(par B. Longre)

 

Il n’existait pas, jusqu’à présent (du moins à ma connaissance), d’ouvrage jeunesse répertoriant aussi précisément les visions passées (parfois récentes) que les êtres humains ont pu avoir de la terre qui, on le sait, n’a pas toujours été ronde, mais triangulaire (selon le moine bouddhiste Vasubandhu), semblable à un bouclier (celle des mythes grecs), un plateau en équilibre sur un serpent (chez les Fons du Bénin), aplatie aux pôles (théorie de Newton), un bol renversé (dans la Chine du Ier siècle) ou encore une bille creuse (selon Edmund Haley, dans l’Angleterre du XVIIe)…

Lire la suite

19/11/2008

J'ai le coeur en hiver quand tu es loin de moi

atout coeur.jpgAtout cœur

Nathalie Collon et Maria J. Mola

Editions Anna Chanel, 2008

 

(Par Caroline Scandale)

 

A travers seize petits textes poétiques, empreints de sagesse et de tolérance, cet album égrène les émotions nées de situations joyeuses ou plus tristes. Il invite le jeune lecteur à découvrir l'intelligence du cœur. D’un esthétisme enthousiasmant, il offre une jolie leçon de vie philosophique.

Lire la suite

17/11/2008

Romans de kimono et de sabre

445.jpgLe village du chat vampire / L’île des ogres
Lensey Namioka

(traduits de l'anglais par Nikou Tridon)
Rocher jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Le jeune samouraï Zenta, accompagné de son ami joyeux et maladroit, Matsuzo, revient dans le village de son enfance et découvre que tous, y compris son vieux maître, vivent dans la terreur, entre des colporteurs à l’allure de brigands et un mystérieux monstre qui agresse les jeunes filles. Suspens, aventures et mystère, un roman policier honorable mais sans grande originalité, en dehors de quelques aspects du Japon du XVIe siècle qu’il fait découvrir.
L’île des ogres, qui suit ce récit tout en étant indépendant, offre le même cocktail de valeur guerrière, de charmante jeunes filles, d’amour discret, de mystère et d’exotisme, tout en étant mené par un autre personnage de ronin, moins héroïque mais plus humain.

http://www.editionsdurocher.fr/

C’est quoi, ce livre ?

quoi6.jpgLe livre des c’est quoi
Alain Korkos, Illustrations Véronique Deiss

La Martinière Jeunesse, 2008

(par B. Longre)

Après Le livre des Qui, Alain Korkos et Véronique Deiss commettent un nouvel ouvrage sur le mode questions-réponses (71 en tout), à partir d’interrogations que les enfants curieux (la majorité, donc) sont susceptibles de se poser. Dans un langage limpide, mais de façon développée et parfois érudite, l’auteur répond à des questions aussi éclectiques que : « C’est quoi une merveille du monde ? Tirer le diable par la queue ? La vengeance ? Pousser à bout ses parents ? Roter ? Péter ? L’instinct ? Une gargouille ? Un blog ? »… Inutile d’en énumérer davantage, cet échantillonnage illustrant la variété des thématiques et des champs disciplinaires qui sont mis à contribution suffira. Aussi, les explications seront tour à tour scientifiques, historiques, psychologiques ou facétieuses, et surtout intelligentes et adaptées au lectorat visé (à partir de 7-8 ans). Pour accompagner le tout, on retrouve les illustrations de Véronique Deiss, qui réinterprète avec impertinence et drôlerie chaque question, et l’on appréciera certains dessins en apparence très simples qui racontent, à eux tous seuls, une histoire venant se superposer aux propos de l’auteur.

http://www.lamartinierejeunesse.fr  

10/11/2008

Hair

hair.jpgLes cheveux de Léontine

Rémi Courgeon

Album Nathan, 2008

 

(Par Caroline Scandale)

 

Léontine, introvertie, se cache derrière de très longs cheveux, identiques à ceux de son père décédé. Elle ne veut pas les couper car ils sont une part de lui en elle. Ils la protègent mais l’isolent aussi des autres. A l’école, ses camarades se moquent de cette étrange petite fille retranchée derrière ce rideau couleur geai.

Lire la suite

Les forêts dans les livres

omega.jpgOméga et l’ourse
Guillaume Guéraud, Beatrice Alemagna, Editions Panama, 2008

(par Madeline Roth)

Il y a quelque part dans les livres des forêts immenses à parcourir. Il faut parfois fermer les yeux, et mettre son pas dans les pas d’un autre : ici c’est Oméga qui emmène. Le jour, Oméga rêve à l’ourse, à sa fourrure brune et à ses yeux sombres. Le soir, elle l’observe sans bouger, le front collé à la vitre. Mais lorsque le froid arrive et que les bergers rentrent les moutons, l’ourse s’approche du village le ventre vide. Elle s’approche « si près que, dans ses yeux, flottait la nuit tout entière ». Alors, « simplement », Oméga saute dans les bras de l’ourse. Leur course à travers la forêt durera des secondes, ou des semaines, jusqu’à ce que...

Lire la suite

09/11/2008

Pour cœur brisé rien d’impossible

choses cassées d'octavio.jpgLes choses cassées d’Octavio

Texte d’Agnès de Lestrade

Illustrations de Pascaline Mitaranga

Gautier-Languereau, 2008

à partir de 3 ans

 

(par Myriam Gallot) 

 

Octavio et sa fidèle assistante, une poulette bricoleuse, réparent tout : les mers démontées, les trous de mémoire, « les tuiles, les bosses et les coups du sort. » Mais comment réparer le cœur de Madeline, la jolie voisine ? Une fable imaginative, à l'écriture soignée, et servie par des illustrations colorées, douillettes et drôles, qui en font un petit bijou de malice et de tendresse. Encore une très belle réalisation des éditions Gautier-Languereau.

 

http://www.gautier-languereau.fr

06/11/2008

De la vie des abeilles rêveuses

E111512.gifLes rêves de Pauline
De Chris Donner

L’Ecole des loisirs (Mouche), 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Pauline est une abeille qui n’a pas d’ailes et qui s’endort à tous moments. Mais elle a un talent : elle rêve et ses rêves distraient la reine qui la favorise et la protège. Cette fable pourrait soutenir de nombreux propos lénifiants sur le handicap, ou d’autres qui le sont moins, sur les délices de la paresse, la place des artistes dans un monde utilitariste, la vie en collectivité, le caprice des puissants…
Mais Chris Donner ne la prend pas au sérieux et mène son récit avec humour, désinvolture, et un ton délicieusement narquois qui évite à cette histoire de tomber dans la leçon de morale à l’usage des écoles. Le dernier rêve de Pauline est d’ailleurs un cauchemar d’école. « Comment peux-tu rêver des choses aussi affreuses ?» dit la maîtresse. « Je ne sais pas. Il faudrait demander à celui qui écrit le livre sur moi ». Nous le direz-vous, Chris Donner ? Pauline est-elle un masque de l’écrivain? Nous le saurons (peut-être) au prochain épisode.
En attendant, ce tout petit récit est délicieux.

http://www.ecoledesloisirs.fr/index1.htm

02/11/2008

Deux contes minuscules chinois

pince coeur.gif

Pince-cœur
d’après Guo Ju-Jing, illustrations de Selma Mandine
Mûres mûres

d’après Guo Ju-Jing, illustrations de Gaëlle Duhazé
HongFei Cultures (collection Cœur vaillant), 2008
A partir de 3 ans

 

 (par Myriam Gallot)

  

Hong Fei, « grand oiseau en vol », en chinois, est une toute jeune maison d’édition interculturelle qui cherche à « favoriser la rencontre des cultures européennes et extrême-orientales ». Parmi ses premières publications figurent deux « contes minuscules » à destination des tout-petits, adaptés de classiques chinois du XIIIème siècle.

Lire la suite

01/11/2008

Chroniques d’une vieille taupe - 4e épisode.

tigrr.jpgMonique la taupe vous invite à découvrir quelques albums...

 

(par Monique)

 

 

Me revoilà !

 

En pleine forme.

J’vous avais prévenus que je reviendrais vous embêter après les vacances. Et me revoili me revoilou. Ça sent encore les vacances dans la maison des livres. Une petite odeur de vert. Sens un coup, vas-y donc de la reniflette, pour une fois qu’on t’autorise, et « on » c’est pas n’importe qui, c’est Monique. Alors, tu sens ?

Tu dis ? Un parfum délicat de… bouse ? Tu… tu crois ? J’aurais enfin trouvé ?

Raté. Encore raté ! C’est l’Arlésienne, ma taupe à la tête crottée. Voilà ce que c’était :

Une vache dans ma chambre. Meuh non ! moi c’est une taupe, que j’ai dans ma chambre, Bernard de mon cœur. Mais tout de même, par curiosité, j’ai ouvert le livre avec sa vache de couverture à l’envers, dans l’eau, comme en apesanteur et là, c’est ma tête qui s’est mise à tourner, avec les mots, avec les vers libres, ah ! la poésie, ça nous rend la vie plus douce, tout de même. « J’aimerais être un ruminant pour manger l’herbe de ma chambre et digérer le silence de la nuit .» Et moi, Monique, qu’est-ce que j’aimerais être ? J’aimerais être… Si t’as une idée, aide-moi. Tu peux. J’aimerais être… Bidiou ! Je peux avoir un joker, appeler Bernard ? Pas tout de suite ? Je dois réfléchir un peu, avant ? J’aimerais être…

Lire la suite

29/10/2008

« SF congelée »

sanvoisinfrois.jpgMathis, l’enfant qui venait du froid
Eric Sanvoisin
Editions Anna Chanel, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

La collection « teenager 2168 »  des éditions Anna Chanel, dédiée aux adolescents, promet de « nous plonger dans une réalité qui pourrait bien se superposer à la nôtre ». De fait, Mathis, l’enfant qui venait du froid, décline de nombreuses angoisses actuelles quant au futur de la planète et de l’humanité : la terre a été ravagée par des catastrophes causées par le réchauffement climatique, le contact des hommes avec l’univers naturel a été rompu ; ils sont obligés de vivre sous terre, ne se reproduisent plus, n’ont plus goût à rien. Dans cette société, ceux qu’on appelle les Réveillés, les malades venus du passé, gelés en attente de nouvelles découvertes médicales et progressivement ramenés à la vie sont censés tantôt la perturber, tantôt la sauver – on ne sait.

Lire la suite