Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2009

Parmi les Iroquois

fleur.jpgFleur des Iroquois
Marc Séassau

Collection Connexion, Les 400 coups, 2008

 

(par Jean-Pierre Tusseau)

 

Alors que Montréal n’était encore que Ville-Marie, on y faisait venir pour cinq ans, dans le cadre de la « Grande Recrue », des Français afin d’y soutenir le développement d’une véritable ville sous la responsabilité du sieur Paul Chomedey de Maisonneuve.

Parmi les arrivants de l’année 1654 figure la jeune Catherine, âgée de 13 ans, qui accompagne son père, le chirurgien Etienne Bouchard, venu oublier son veuvage dans l’aventure du Nouveau Monde.

Ils sont tout de suite plongés dans la fragilité et la pauvreté, la rudesse des conditions de vie de cette implantation qui n’a guère plus d’une dizaine d’années. Conscient de la fragilité de chacun dans de telles conditions, Etienne envisage d’établir sa fille au plus tôt, c’est-à-dire de la marier.

Lire la suite

23/01/2009

Laissez-les lire

lire.jpgComment apprendre à ses parents à aimer les livres pour enfants
Alain Serres, illustrations de Bruno Heitz
Rue du monde, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Propos paradoxal, puisque ce sont les parents qui achètent les livres pour enfants et qui insistent pour que leurs enfants aiment lire, mais on ne sait jamais ! Il demeure que la liste des raisons de ne pas aimer ces livres est réjouissante et peut s’adresser aussi aux enfants pour leur donner envie de lire ; il faut fuir les livres pour enfants: on y trouve des loups, ça parle de choses qui n’existent pas, ou de la mort, ou de crottes, ou pire, c’est pas utile pour l’école, et puis ça oblige les parents à les lire soir et matin à leurs enfants, horreur.

Lire la suite

22/01/2009

Oursons facétieux

oursons.gifOursons

d’isabelle Gil

L’école des loisirs, Loulou et compagnie, 2008
(de 2 à 4 ans)

 

(par Myriam Gallot)

 

Dans un album cartonné pour les petites mains, les oursons en guimauve prennent la pose pour la photo. Combien sont-ils ? 1, 2, 3, 4… 10 Il suffit de les compter. Ils sont adorables, avec leurs grands yeux ronds et leurs poses cocasses.  Et ils nous font des clins d’œil, que ce soit ourson-Ulysse encordé au mât du bateau, ourson-cerf qui fut peut-être l’amant de Diane, oursons se câlinant allongés sur une serviette de plage, ou cachés sous un sapin pendant que les autres s’adonnent aux sports d’hiver. Un album irrésistible, et pas si guimauve. C’est qu’ils sont coquins, ces animaux…

 

http://www.ecoledesloisirs.fr/

 

http://isabellegil.over-blog.com/

16/01/2009

Contes tordus

pef.jpgMotordu, Sang-de-Grillon et autres contes
De Pef
Gallimard jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Motordu se met aux contes et les revisite avec une virtuosité toujours étonnante. Dans l’histoire que raconte sa fille Marie-Parlotte pour endormir le Prince de Motordu, celle qu’on nomme Sang-de Grillon (Cendrillon), car toujours fourrée dans une cheminée, épouse le très vache Barbe-Meuh. Elle s’enfuit et rencontre la Belle au bois mordant dont le bois est vraiment redoutable, et aussi Planche Beige et sa méchante Belle-Amère, le Chat Empoté et le marquis de quatre Cabas, l’Appétit poussé qui a toujours très faim… De nombreux personnages secondaires complètent le tableau, dont le spirituel Gars rosse qui la transporte et menace de se transformer après minuit en six trouilles, voire davantage.

Lire la suite

11/01/2009

Un Chaperon noir américain (ou le Blues du loup)

loup.jpgLe loup de la 135e
De Rébecca Dautremer, illustré par Arthur Leboeuf
Seuil jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Rébecca Dautremer, illustratrice, se fait ici écrivaine pour conter une nouvelle version du Petit Chaperon rouge. Quand la forêt est le Manhattan des années 50, de la 135e rue à Brooklyn Bridge en passant par Central Park et Broadway, le petit chaperon rouge est un gamin noir tout de rouge vêtu et le loup est un voyou, Chili Vince. Le loup propose une course et prend le métro pendant que l’enfant s’émerveille de tout ce qu’il voit à la surface et arrive trop tard… pour pouvoir rentrer en métro chez lui.

Lire la suite

10/01/2009

Un Troie de trop

resize.php?ref=9782081210981&type=1&w=250&h=250&r=0.4&s=0.6Les Survivants de Troie
vol. 2 : La Forteresse des oracles

De Michel Honaker

Flammarion, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Le premier volume n’était pas mal ; fidélité relative à la trame de l’Enéide, mise en lumière d’Ascagne, une dose de fantastique moderne, avec un rythme soutenu, soit. Ce deuxième volume est plus gênant. On y retrouve certes habilement adaptés quelques-uns des épisodes marquants de l’épopée, notamment le combat contre Turnus avec l’infernale Alecto. Mais d’autres sont transformés inutilement ou totalement inventés (comme l’invention du supplice d’Ascagne dans le palais de Didon). Pourquoi s’inspirer de textes existants et célèbres, si c’est pour y greffer ses propres inventions et ainsi les trahir de façon bien simpliste ?

Le Tome 1

Editions Flammarion 

04/01/2009

Munch: cris et chuchotements

E109939.gifEdward Munch, l'enfant terrible de la peinture
Arnaud Cathrine

L’école des loisirs, collection Belles vies, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

La vie du peintre norvégien Munch est évoquée par des témoignages de contemporains : sa soeur, d’autres peintres (Krogh), des écrivains (Jaeger, Goldstein, Przybyszewski), un médecin, des historiens d’art, des témoins divers. Si ces témoignages sont fictifs, leur matière ne l’est pas : les événements et les idées du peintre sont tirées de journaux, lettres, entretiens.

Lire la suite

03/01/2009

Ouesterne du Nord

nord.jpgIl était une fois dans le nord
De Philip Pullman
traduit de l'anglais par Jean Esch
Gallimard Jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

On retrouve dans ce petit volume des personnages de la fameuse trilogie de Pullman, A la croisée des mondes : Lee Scoresby, ici jeune aérostatier novice et Iorek Byrnison, l’ours en armure, jeune lui aussi, et ne portant alors qu’un casque. Le récit fait connaître les circonstances de leur rencontre dans une lutte commune au service des opprimés, contre les méchants et les pourris.
Altercations de saloon, belle inconnue à secourir, coups de winchester contre les hommes de main recrutés par les riches, combat inégal dans un entrepôt, suspens… tout cela ressemble à un western classique. Mais on retrouve un peu de l’ambiance des Royaumes du nord avec les daemons qui ajoutent une touche d’humour, et surtout le « lapin» Hester, donneur de conseil peureux qui se découvre à la fin de l’histoire lièvre arctique.
Les gravures de John Lawrence rappellent les livres d’aventure d’antan, tout comme la présentation du livre, toilé, et les fausses reproductions de documents d’ « époque » (un procédé semblable se trouvait dans J’étais un rat ! du même auteur). Un jeu de société est fourni, sous la forme d’un plateau de jeu, d’une « boussole » et de pions de papier, délicieux pastiche des jeux de l’oie qui rendent fous.

http://www.philip-pullman.com/

http://www.gallimard-jeunesse.fr/

Comment aborder la sexualité avec ses enfants ?

la sexualité.gif

La sexualité

Pascale Poulain

Nathan, 2008

 

(Caroline Scandale)

 

« J’en parle avec mon enfant » est une nouvelle collection qui aide les parents à aborder des sujets délicats avec leur progéniture. Elle traite simplement de tous les aspects de thèmes comme la mort, la séparation ou la sexualité. Pascale Poulain, psychologue clinicienne, aborde celui de la sexualité infantile de manière tout à fait pertinente.

« En 1905, Freud fit la découverte scandaleuse que l’enfant a une vie sexuelle. Il insista beaucoup sur l’importance de répondre à l’intérêt de l’enfant pour les choses de l’amour et du sexe […] L’amour et la sexualité sont liés par le langage… ».

Lire la suite

31/12/2008

Andersen rhabillé

millyard.jpgLes Habits presque neufs de l’empereur
De Anne Millyard, illustré par Josée Brisaillon

Les 400 coups, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Cet album souple aux couleurs chaudes reprend la célèbre histoire d’Andersen, en modifiant la fin : l’empereur fait endosser ses habits fictifs à ses ministres flatteurs qui défilent rouges de honte tandis qu’il se fait acclamer par son peuple, vêtu en Père Noël. Même si l’expérience a appris à l’empereur qu’il devait cesser de délaisser sa charge pour des occupations futiles, il n’est pas sûr que le message politique reste intact dans cette transformation. Le malaise de voir le roi nu disparaît, et le scandale avec, certes, mais ne fallait-il pas qu’il y ait malaise pour que le conte perdure jusqu’à nous dans toute sa force ?
L’histoire est cependant fort bien racontée dans cette adaptation, avec beaucoup d’implicite jusqu’à la surprise finale, qui est bien préparée. Les illustrations qui mêlent des motifs imprimés découpés en bandes ou en forme de vêtements (rayures, pois, carreaux, motifs floraux…), les petits habits posés ça et là en attente d’un corps comme ceux des planches en carton à découper d’autrefois, les corps déformés et les regards ébahis donnent une belle atmosphère à l’ensemble.

http://www.editions400coups.ca/

Olga, la compil

olga.jpgLe grand livre d'Olga
Geneviève Brisac, illustrations Michel Gay
L'Ecole des loisirs, 2008

(par Blandine Longre)

Excellente idée que de rassembler les douze histoires d’Olga, la jeune héroïne imaginée par Geneviève Brisac il y a déjà quelques années (en 1990, pour être exact, date de sa première apparition dans la collection Mouche) dans un seul volume grand format d’une belle épaisseur, ponctué des esquisses de Michel Gay : pas moins de 420 pages d’aventures familiales qui mettent en scène une fillette, entre candeur et lucidité, toujours prompte à s’interroger et à enquêter (sur l’existence du Père Noël, dans Le Noël d’Olga), à remettre en question l’ordre des choses, à s’inquiéter de ce qui pourrait passer pour des broutilles aux yeux des adultes (quand il s’agit d’inviter des amies qui risquent de se moquer de sa maison « nid de souris », dans Olga fait une fête), ou à se révolter face à des injustices flagrantes – comme dans Olga et les traitres (où l’arrivée d'une remplaçante terrifiante incite certains enfants à céder à la peur), Chaque histoire dévoile habilement les appréhensions, les bonheurs et les difficultés qui font grandir, à travers les expériences quotidiennes d’une petite fille volontaire et attachante, dans une famille ou la liberté d’expression prévaut.

http://www.ecoledesloisirs.fr/index1.htm

27/12/2008

Contes chinois

conteschinois.jpgLa grande montagne des contes chinois
Fabienne Thiéry et Catherine Gendrin
illustré par Vanessa Hé
Rue du monde, 2008

(par Anne-Marie Mercier)


Ce recueil de « fables, légendes et contes traditionnels » propose un grand nombre de récits courts, très savoureux et très variés. On y apprend comment la jeune Fleur d’abricot échappe à l’empereur, comment la soie est arrivée en Chine. L’amour fidèle y est récompensé, l’arrogance punie, et l’on y trouve la définition du bon enseignant, à travers le mauvais modèle offert par la poule aux fines plumes, parfaite, trop parfaite et raisonnable.
Les illustrations, charmantes, imitent des miniatures, avec de belles profondeurs de couleurs, des effets de laque et de marqueterie.

Mais qu’allons nous faire de tant de bonheur ?

les moindres petites choses.jpg

Les moindres petites choses
Anne Herbauts
Casterman, 2008

 

(par Caroline Scandale)

 

Les moindres petites choses, qui donnent son titre à ce bel album, composent de manière indicible et bouleversante notre existence. À travers ces sensations, Anne Herbauts explore la conscience de soi et l’impuissance humaine à formuler ses émotions face à la beauté du monde qui nous dépasse.
Madame Avril possède une petite maison, un jardinet et un lapin. On pourrait croire ces lieux confinés et son existence étriquée mais il n’en est rien. Certains jours, quand elle réfléchit, le jardin s’agrandit… Le quotidien se déploie, sort du cadre. Et de là, nait un sentiment d’infini lui faisant penser qu’elle est bien trop minuscule pour ces moindres petites choses. Elle se laisse alors submerger par des sentiments inexprimables, indéfinissables et inattendus… Que peut-elle faire de tant de bonheur ?

Lire la suite

23/12/2008

Flicka en Asie

9782081210097_cm.jpgLa Route du nord
Xavier-Laurent Petit

Castor poche, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

La jeune Galshan, héroïne de 153 jours en hiver et du Col des mille larmes, du même auteur, passe l’été avec son grand père, dernier habitant d’un campement de nomades d’Asie centrale. La sècheresse et l’exode des troupeaux vers le nord, la tempête qui les surprend et les disperse, l’amour des chevaux et l’attente de la naissance du poulain qui lui sera destiné, la présence d’une jeune femme photo reporter, la mort du grand père…Tous ces événements tissent un récit très cohérent qui entrecroise sans se perdre plusieurs destins. C’est une histoire très classique et sans surprises, avec un peu de sel ethnologique et tout ce qu’il faut pour plaire aux jeunes lecteurs amateurs de grands espaces.

21/12/2008

Un Barbe bleue très noir

barbebleue.jpgBarbe Bleue
De Chiara Carrer

La joie de lire, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

On savait le conte de Barbe bleue inquiétant, ici il est terrifiant tant les ellipses textuelles et graphiques sont efficaces. L’histoire est rythmée par des heures, anticipant et remplaçant le fameux décompte du conte (« Anne,ma soeur Anne… ») : 8h : une femme disparaît ; 20h, un homme se met en colère… 8h, une autre femme disparaît… jusqu’à la troisième, appelée Rose, qui saura un peu mieux se défendre.
Le texte, très bref et factuel comme un emploi du temps, occupe la page de gauche. Il laisse de nombreux éléments dans l’ombre ; sur la page de droite, les images déclinent les émotions, les instants, les fragments. Le crème et le jaune alternent avec le bleu nuit et le noir, la couleur de l’homme et de la souffrance.

20/12/2008

Allô maman bobo

tesplusmacopine.jpg

T’es plus ma copine  / Mon chien est mort
Eric Englebert, Illustré par Claude K. Dubois
Grasset-Jeunesse, 2008 - A partir de 7 ans

(Caroline Scandale)

La collection Lampe de poche 7 ans et + propose la série intitulée « Les petits bobos de la vie ». Sa spécificité est de dédramatiser des situations souvent angoissantes pour les enfants. Empreints d’une grande sensibilité, ces jolis livres panseront leurs petites blessures à l'âme.

L’amitié est aussi intense qu’elle peut s’avérer douloureuse. Dans T’es plus ma copine, Sarah n’a pas envie d’aller à l’école... Elle s’est disputée avec sa meilleure amie Catherine, qui ne lui parle plus. La petite fille est de plus en plus triste et redoute d'être confrontée à l’indifférence de sa prétendue copine.

Lire la suite

18/12/2008

Pinocchio en liberté

pinocchio.jpgLa Petite Clé d'or ou Les aventures de Bouratino
Alexeï Tolstoi

Illustré par Sacha Poliakova et traduit par Natha Caputo
Gautier-Languereau, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Bouratino est une adaptation ou plutôt une réécriture russe de Pinocchio. Ecrite par Alexeï Tolstoi (ne pas confondre avec Léon, son cousin éloigné) en 1936, plusieurs fois édité en Français, elle est ici très bien traduite ; les dialogues y sont nombreux et savoureux. Tout est bellement illustré d’images farfelues et colorées.
Pinocchio ne reste pas chez Gepetto, mais est donné à Carlo, un homme encore plus pauvre que lui. On retrouve les épisodes de l’alphabet, du chat et du renard, de l’auberge… mais à cela s’ajoutent des aventures avec des marionnettes : un Pierrot poète, amoureux et pleureur, une demoiselle un peu précieuse qui cherche à éduquer les autres (un avatar de la fée bleue en plus tyrannique encore), un montreur de marionnettes tortionnaire, des chiens policiers terrifiants, des animaux des prés et des bois prêts à venir en aide aux poupées de bois persécutées… et une fin heureuse en forme de spectacle géant de marionnettes qui ouvre le livre sur le cirque : Pinocchio y reste de bois, mais bien vivant et toujours plein de fantaisie.

17/12/2008

Laissez les lire !

9782882584656.jpgAffaires de loup
Pascal Trimouille

La joie de lire, 2008

(par Anne-Marie Mercier)


Petit album sans paroles, sans couleurs, mais pas sans relief. Les images crayonnées au fusain, très sombres, montrent un loup qui s’ennuie dans sa famille ; il entre dans une chambre d’enfant. Il en sort avec un ours et un livre. Il coule des moments heureux entre ces deux compagnons. Les autres loups, les parents et un autre louveteau, s’y attaquent pour les détruire (ou les dévorer ? image terrible). On ne vous dira pas la suite…
Belle fable sur les plaisirs du jeu et de la lecture, sur la difficulté de certains enfants pour y accéder sans que la famille en prenne ombrage, sur la lecture d’images et la projection de fantasmes.

16/12/2008

New age et fantasy

noman.jpgNoman (Nobles guerriers, III)
de William Nicholson
traduit de l'anglais par Diane Ménard

Gallimard jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Ce volume est le dernier de la nouvelle trilogie de William Nicholson, auteur du très inventif du Vent de feu, en trois volumes lui aussi. Moins novateur, ce cycle reste cependant intéressant et au-dessus de ce qu’on peut lire le plus souvent dans ce genre (fantasy). Ce dernier volume croise les destins des trois héros et reprend des fils tirés dès le premier volume : phrases entendues, visions, rêves, tout trouve son aboutissement et sa fin.

Lire la suite

15/12/2008

Poilant

loup tout nu.gifUn loup tout nu

De Thierry Robberecht, illustrations de Loufane

Balivernes (collection Calembredaines), 2008

A partir de 5 ans

 

(par Myriam Gallot)

 

L’habit fait-il le moine ? A n’en pas douter oui, puisque le loup, sitôt son pelage déchiré, se retrouve à poil et ne fait plus peur à personne. Même les moutons se moquent de lui, c’est tout dire ! Une poulette couturière accepte certes de lui confectionner un nouveau pelage, mais rien n’est gratuit, et il faudra bien que le loup accepte ses conditions.

Edité par une jeune maison de la région lyonnaise, Un loup tout nu est un album pétillant qui rappelle l’esprit Looney tunes, par l’humour et le style des illustrations. Les formes rondes et les couleurs vives raviront les petits enfants, qui n’auront plus jamais peur du grand méchant loup.

 

http://www.balivernes.com