Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

À l’usine !

9782930235851.gifLes Pommarins
Hervé Bougel

Editions Les Carnets du Dessert de Lune, 2008

Préface Roland Tixier, Illustrations Hubert Daronnat

 

(par Jean-Pierre Longre)

C’est un joli nom, Les Pommarins ; ç’aurait pu être un bel endroit : la campagne, un cèdre magnifique devant la gare… C’est pourtant le lieu où l’adolescent, dans les années 1970, découvre « le boulot, le travail, le taf, le turbin » dans l’usine où se fabriquent différentes sortes de pièces en caoutchouc pour l’automobile et le bâtiment. Au moment où l’on verrait bien la jeunesse s’épanouir en toute liberté, elle est enfermée entre les murs de l’atelier, à subir la pression du temps qui ne passe pas assez vite, des trois huit qui cassent  la journée, de la mesquinerie des petits chefs, de la cruauté ou de l’indifférence, parfois, des compagnons d’atelier, du cafard des petits matins, du rythme de la chaîne… Jusqu’au jour où, trêve de désespoir et d’avenir bouché, le jeune homme arrête tout, quitte brusquement sa machine et son usine, sans savoir ce qui s’ensuivra.

Ce qui s’ensuit ? Il écrit et il publie, l’adolescent devenu adulte. Et aussi se souvient, il témoigne. Les Pommarins, c’est une sorte de document où tout est vrai, on le sent bien. Et, à force, le vrai se fait littérature, poésie du réel en noir et gris. Tout est vrai, même l’écriture, qui restitue sans fioritures, sans précautions oratoires, sans artifices les travaux et les jours, les portraits et les dialogues, les résignations et les révoltes ; pour ne rien gâcher, le texte est illustré de dessins aux traits aussi simples et suggestifs que les mots.

www.dessertdelune.be

http://precarreditions.hautetfort.com

Commentaires

  • Merci pour votre commentaire au sujet de mon livre, je vous suit très reconnaissant de ces quelques mots…

    Hervé Bougel

Les commentaires sont fermés.