Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2009

Livres de pouces

bigoudi.jpgClic ! et Bigoudis
Santiago Malazzini
Thierry Magnier, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Deux « livres de pouce », c’est-à-dire des tout petits cahiers souples faits d’images séquentielles rapprochées (ici des photos en noir et blanc) que l’on fait défiler rapidement pour donner une impression de mouvement. Le premier, Clic !, nous montre un photographe, le photographe peut-être, coiffé d’un bob et vêtu d’une chemise à carreaux, brandissant devant nous un énorme polaroïd démodé : tout y est du geste invitant à la pose, du flash éblouissant et au développement de notre image, que l’on nous montre d’un air triomphant et dans laquelle chacun se reconnaîtra : celle d’un chimpanzé.


Bigoudi a l’air de se passer aussi dans les années 70 : une pâle jeune fille aux longs cheveux (baba), pose l’air mal à l’aise devant une tapisserie à motifs géométriques autrefois à la mode. Elle a une vague ressemblance avec le photographe au bob… Puis la scène s’anime, des bigoudis grimpent comme par magie dans ses cheveux et les roulent, elle se retrouve sous un séchoir à cheveux antique crachotant fumées et vapeurs et elle en sort, frisée, avec d’énormes créole aux oreilles, la peau noire, exubérante et ravie.

http://www.editions-thierry-magnier.com/

Les commentaires sont fermés.