Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2009

Les garçons de la plaza Real

L60580.jpgAlberto
Daniel Arsand, illustré par José Maria Gonzalez

Les éditions du Chemin de fer, 2008

 

(par Jean-Pierre Longre)

 

Dans les années 1970, jeune homme choyé par ses parents, Daniel s’aventure à Barcelone, entraîné par un ami, ses faux désirs de voyages et ses illusions. « J’avais vingt-cinq ans. Ma jeunesse ne s’était pas colletée vraiment avec le réel, elle se croyait infatigable, incorruptible et éternelle ». Malgré le franquisme déclinant, la ville espagnole apparaît comme « un gouffre luxuriant » plein de libertés, de promesses et de rencontres. C’est dans ce contexte qu’apparaissent Alberto et la passion qu’il suscite d’emblée auprès du narrateur.


Le récit fait part de cette passion, de ses détours, de ses arcanes, de ses peines, sans occulter les questionnements multiples sur l’amour, ses contradictions et ses impasses. Dans un style impeccable, à la fois sobre et élaboré, l’auteur s’adonne à l’introspection du jeune homme qu’il fut, souffrant et fougueux, romantique et solitaire (« Par l’esprit j’appartenais à la génération de 1830. Ai-je vraiment changé ? »). L’art de tirer des portraits, de suivre les méandres de la psychologie n’est pas sans rappeler Proust (« Peut-être n’ai-je persisté à aimer Alberto que pour interpréter un personnage qui n’était pas mon genre »). Et les descriptions (celles de la plaza Real, de tel ou tel intérieur), très visuelles, tout en couleurs, sont en phase (ou est-ce l’inverse ?) avec les illustrations de José Maria Gonzalez, silhouettes tracées comme une écriture à traits vifs et simplifiés. Alberto est un petit livre à l’esthétique soignée, fidèle à l’esprit de la collection : soin de la forme, subtilité de l’écriture.

 

http://www.chemindefer.org/

Commentaires

Très belle illustration...

Écrit par : unevilleunpoeme | 21/01/2009

Une superbe évocation de la difficulté d'être et dêtre aimé par l'auteur du bouleversant roman"Des amants".
Hécate

Écrit par : HECATE | 24/02/2009

Les commentaires sont fermés.