Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie en ligne

9782350122014TN.gifLe Monde de Warcraft
Jean-Paul Bourre

Scali, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Sous-titré « ma vie en ligne parmi neuf millions d’accros », ce texte n’est pas une analyse du phénomène qu’a été le jeu numérique en ligne « World of Warcraft » lancé par la Société Blizzard en 2004, mais plutôt un témoignage de qui y a passé un an et a subi cette addiction.
C’est cette addiction qui est au centre de l’écriture et de la composition du texte : le « temps réel » est à peine présent, de même que le lieu réel, ils n’existent que par allusions ou négations. En revanche, le temps du jeu (des nuits sans dormir, un désir de ne pas s’arrêter, une urgence permanente : le cas extrême des « no life ») et les lieux du jeu sont omniprésents (fascination pour la beauté des paysages, des architectures, des rites, des costumes, des « visages »).

Derrière cette addiction, il y a une adéquation avec les valeurs de cet univers (guerrières et viriles essentiellement – on y adhère ou pas ; les filles plutôt pas, c’est bien connu) et un refus de la médiocrité du monde ‘réel’. Plus intéressant, on y voit un esprit d’enfance (ou plutôt d’adolescence) qui ne capitule pas, un désir de rencontres et d’aventures.
Pour tous ceux qui aimeraient avoir une idée de ce qu’est ce jeu sans y toucher (il y a même un glossaire très précieux : buff, caster, lol, IRL… et des entretiens avec des psychiatres) et surtout comprendre pourquoi leurs fils et amis y ont perdu le sommeil et risquent de perdre le présent et l’avenir.

Les commentaires sont fermés.