Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Laissez-les lire

lire.jpgComment apprendre à ses parents à aimer les livres pour enfants
Alain Serres, illustrations de Bruno Heitz
Rue du monde, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Propos paradoxal, puisque ce sont les parents qui achètent les livres pour enfants et qui insistent pour que leurs enfants aiment lire, mais on ne sait jamais ! Il demeure que la liste des raisons de ne pas aimer ces livres est réjouissante et peut s’adresser aussi aux enfants pour leur donner envie de lire ; il faut fuir les livres pour enfants: on y trouve des loups, ça parle de choses qui n’existent pas, ou de la mort, ou de crottes, ou pire, c’est pas utile pour l’école, et puis ça oblige les parents à les lire soir et matin à leurs enfants, horreur.

Au passage, le lecteur amateur de livres pour la jeunesse peut s’amuser à retrouver des allusions à quelques titres célèbres.
Les réponses proposées par Alain Serres sont d’une grande sagesse et tracent le portrait de ce qu’est la lecture, la vraie, celle qu’il faut offrir aux lecteurs quel que soit leur âge : ça parle de tout et surtout de la vie, de la vraie, mais ça fait aussi rêver, voyager, ça fait rire et pleurer, et surtout, les livres pour enfants, ça fait aimer lire. Ici, c’est l’enfant le sage, qui fait la leçon à des adultes que Heitz montre apeurés, timorés, endormis, mous : on comprend qu’ils n’aiment pas ça et que les enfants adorent…

Les commentaires sont fermés.