Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mini fulgurances littéraires

hoax.jpgHoax
Collectif (Eric Arlix et Jean de la Roche)
Ere, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

Le mot « hoax », ou canular informatique transmis le plus souvent par messagerie électronique, est connu en France grâce au site hoaxbuster qui montre comment naissent les rumeurs d’aujourd’hui et comment sont recyclées les vieilles légendes urbaines.
Les auteurs proposent dans une première partie de vrais messages, ceux que nous recevons tous, de veuve de dictateurs ou d’hommes d’affaires prêts à nous faire profiter de leur fortune, ou d’annonce de gains mirobolants à une loterie. Chacun est semé de perles orthographiques, syntaxiques, stylistiques et conceptuelles hilarantes, dignes de figurer dans cette anthologie d’un nouveau langage, le français du net, issu d’un mélange de traductions automatiques et de délires de rédacteurs maladroits.

Les auteurs ont répondu à quelques uns  de ces messages et l’on voit ce que l’on n’a pas osé tenter de découvrir, les suites de ces démarches, le moment où la réalité se dévoile, et la navrante naïveté de ceux qui sont tombés dans ces pièges.
La deuxième partie est faite de faux hoax, commandés à des auteurs comme Jean-Pierre Ostende, Emilie Notéris, Emilie King, Ian Soliane, Karoline Georges, Chloé Delaume (les éditions ère ont récemment publié des textes de la plupart de ces auteurs). Provocants, politiques, animaliers, fictionnels, tous sont portés par la plus grande liberté, un humour féroce et une imitation de ce nouveau style qui donne une parfaire unité à ce recueil tonique. Ce pourrait être la naissance d’un nouveau genre, salué dans la préface comme un mini genre moderne «dans lequel se glissent parfois quelques bonnes idées narratives, quelques mini fulgurances littéraires ». Une lecture stimulante et hilarante.

http://www.editions-ere.net/

http://www.hoaxbuster.com/

 

Les commentaires sont fermés.