Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2009

Ouesterne du Nord

nord.jpgIl était une fois dans le nord
De Philip Pullman
traduit de l'anglais par Jean Esch
Gallimard Jeunesse, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

On retrouve dans ce petit volume des personnages de la fameuse trilogie de Pullman, A la croisée des mondes : Lee Scoresby, ici jeune aérostatier novice et Iorek Byrnison, l’ours en armure, jeune lui aussi, et ne portant alors qu’un casque. Le récit fait connaître les circonstances de leur rencontre dans une lutte commune au service des opprimés, contre les méchants et les pourris.
Altercations de saloon, belle inconnue à secourir, coups de winchester contre les hommes de main recrutés par les riches, combat inégal dans un entrepôt, suspens… tout cela ressemble à un western classique. Mais on retrouve un peu de l’ambiance des Royaumes du nord avec les daemons qui ajoutent une touche d’humour, et surtout le « lapin» Hester, donneur de conseil peureux qui se découvre à la fin de l’histoire lièvre arctique.
Les gravures de John Lawrence rappellent les livres d’aventure d’antan, tout comme la présentation du livre, toilé, et les fausses reproductions de documents d’ « époque » (un procédé semblable se trouvait dans J’étais un rat ! du même auteur). Un jeu de société est fourni, sous la forme d’un plateau de jeu, d’une « boussole » et de pions de papier, délicieux pastiche des jeux de l’oie qui rendent fous.

http://www.philip-pullman.com/

http://www.gallimard-jeunesse.fr/

Les commentaires sont fermés.