Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2009

Comédie familiale

lewycka.jpgUne brève histoire du tracteur en Ukraine

Marina Lewycka

traduit de l’anglais par Sabine Porte, Editions des Deux Terres, 2008

 

(par Myriam Gallot)

  

Un très vieux monsieur épouse une jeune femme, blonde à forte poitrine, venue d’Ukraine, qui a besoin de ce mariage pour obtenir des papiers britanniques, et est surtout bien décidée à faire cracher un maximum d’argent à son époux avant de l’enterrer. Rien que de très banal, sauf que la narratrice est la fille du très vieux monsieur, et que sa sœur et elle, bien que fâchées depuis des années, vont se réconcilier et mettre tout en œuvre pour chasser cette sangsue du domicile paternel – et si possible aussi de Grande-Bretagne.

De ce sujet de comédie, Marina Lewycka, née de parents ukrainiens, mais vivant en Angleterre, se saisit avec bonheur. Elle connaît parfaitement ses personnages, tous d’origine ukrainienne, et hauts en couleurs, que ce soit la belle et ambitieuse Valentina, aussi capiteuse que vénéneuse, sachant user de ses charmes, jusqu’à la vulgarité, pour obtenir ce qu’elle souhaite – et avant tout un meilleur avenir pour elle et son fils, qui pourrait le lui reprocher ? Matérialiste, elle est prête à toutes les combines louches pour échapper à l’Ukraine, et, comme beaucoup de filles de l’Est, rêve du confort occidental.


Nikolaï, le vieux monsieur, est lui-même ancien réfugié ukrainien, libidineux et excentrique, il est passionné de mécanique et écrit une histoire du tracteur en Ukraine. Si Marina Lewycka se moque souvent d’eux en reprenant des types de comédie, forcément un peu caricaturaux, elle montre aussi que chacun a ses raisons et fait preuve d’une grande indulgence pour leurs travers.

 

Cette guerre des nerfs met à l’épreuve les liens familiaux. La crise est l’occasion pour la narratrice d’en apprendre plus sur les démêlés passés de ses parents avec les occupants soviétiques et allemands, grâce à sa grande sœur, beaucoup plus au fait de la mémoire familiale. Se dessine alors le destin de familles ukrainiennes brisées, qui se sont recomposées ailleurs, quand leur patrie ne leur permettait plus de vivre en sécurité. Un arrière-plan nettement moins léger, et qui introduit dans le roman une dimension politique, au passé comme au présent. Best-seller en Angleterre, traduit dans 32 langues, Une brève histoire du tracteur en Ukraine repose sur cet équilibre habile entre situations burlesques, intrigue à rebondissements et substance historique et sociale.

 

http://www.les-deux-terres.com

 

Les commentaires sont fermés.