Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mais qu’allons nous faire de tant de bonheur ?

les moindres petites choses.jpg

Les moindres petites choses
Anne Herbauts
Casterman, 2008

 

(par Caroline Scandale)

 

Les moindres petites choses, qui donnent son titre à ce bel album, composent de manière indicible et bouleversante notre existence. À travers ces sensations, Anne Herbauts explore la conscience de soi et l’impuissance humaine à formuler ses émotions face à la beauté du monde qui nous dépasse.
Madame Avril possède une petite maison, un jardinet et un lapin. On pourrait croire ces lieux confinés et son existence étriquée mais il n’en est rien. Certains jours, quand elle réfléchit, le jardin s’agrandit… Le quotidien se déploie, sort du cadre. Et de là, nait un sentiment d’infini lui faisant penser qu’elle est bien trop minuscule pour ces moindres petites choses. Elle se laisse alors submerger par des sentiments inexprimables, indéfinissables et inattendus… Que peut-elle faire de tant de bonheur ?

L’univers d’Anne Herbauts est tendre et poétique. Sa peinture, tout en transparence, laisse deviner l’exigence du moindre petit détail. Ici le minuscule côtoie l’infiniment grand et provoque l’abîme. La démesure de l’existence est parfaitement mise en image. Les pages de son album reflètent les perceptions évoquées, en se déployant tel un triptyque. Le lecteur, en dépliant chaque double page, démultiplie le quotidien de Madame Avril et libère son imagination. Les heures s’égrènent jusqu’à la nuit et Madame Avril est enfin heureuse, puis triste, géante aussi… Les états d’âmes sont changeants et les sensations éphémères. Elle est bien trop minuscule pour regarder l’infini dans les yeux… Alors elle soupire et sourit. Un livre à méditer. 

http://jeunesse.casterman.com/

Les commentaires sont fermés.