Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un Barbe bleue très noir

barbebleue.jpgBarbe Bleue
De Chiara Carrer

La joie de lire, 2008

(par Anne-Marie Mercier)

On savait le conte de Barbe bleue inquiétant, ici il est terrifiant tant les ellipses textuelles et graphiques sont efficaces. L’histoire est rythmée par des heures, anticipant et remplaçant le fameux décompte du conte (« Anne,ma soeur Anne… ») : 8h : une femme disparaît ; 20h, un homme se met en colère… 8h, une autre femme disparaît… jusqu’à la troisième, appelée Rose, qui saura un peu mieux se défendre.
Le texte, très bref et factuel comme un emploi du temps, occupe la page de gauche. Il laisse de nombreux éléments dans l’ombre ; sur la page de droite, les images déclinent les émotions, les instants, les fragments. Le crème et le jaune alternent avec le bleu nuit et le noir, la couleur de l’homme et de la souffrance.

Les commentaires sont fermés.