Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Yes, she can

mama miti.jpgMama Miti la mère des arbres

De Claire A. Nivola

Le Sorbier (collection « les ethniques »), 2008

à partir de 7 ans

 

(par Myriam Gallot)

  

Au Kenya, Wangari Maathai est surnommée « Mama Miti », « la mère des arbres » en swahili. Cet album biographique traduit de l’américain retrace à l’aquarelle son parcours, jusqu’au prix nobel de la paix, qu'elle reçut en 2004.

L’œuvre de Mama Miti ? Avoir su réagir à la déforestation massive de son pays, suite à la mise en place de monocultures en remplacement des cultures vivrières traditionnelles, et à ses dramatiques conséquences écologiques et humaines.

Son idée est simple : il suffit de quelques graines, d’un peu de terre, d’eau et d’attention pour faire pousser les précieux arbres qui permettront aux villageois de nourrir leur feu et leurs enfants, et de préserver la qualité de leurs sols et rivières.

Le combat de Mama Miti est présenté comme celui d’une femme opiniâtre, convaincue que la volonté collective peut plus que le gouvernement, et en particulier que les femmes ont un rôle important à jouer. A chacun de savoir se prendre en main, plutôt que de se lamenter. Une morale très américaine, en somme, qui transforme le parcours humain exemplaire en success-story du tiers-monde. Educatif et plein de bons sentiments.

Les commentaires sont fermés.