Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hair

hair.jpgLes cheveux de Léontine

Rémi Courgeon

Album Nathan, 2008

 

(Par Caroline Scandale)

 

Léontine, introvertie, se cache derrière de très longs cheveux, identiques à ceux de son père décédé. Elle ne veut pas les couper car ils sont une part de lui en elle. Ils la protègent mais l’isolent aussi des autres. A l’école, ses camarades se moquent de cette étrange petite fille retranchée derrière ce rideau couleur geai.

Heureusement dans la classe d’à côté, il y a Olaf, un garçon intriguant, qui transforme tout en chanson. Dès qu’il passe prés d’elle, Léontine sent frémir ses cheveux. Un soir, ils caressent même la joue du jeune musicien, dévoilant ainsi son beau regard. Olaf en est tout retourné et lui souffle timidement de dégager son visage, trop doux pour être masqué.

Léontine décide enfin de faire le deuil de son père. Poussée par une force qu’elle ne peut contenir, elle coupe ses cheveux. Elle est méconnaissable et sacrément jolie ! Le lendemain, accompagnée de son nouvel ami Olaf, elle décide d’enterrer les cheveux au clair de Lune. Olaf, pour l’occasion, lui crée une chanson. Désormais la fillette n’a plus peur de s’aimer et d’être aimée. « Et son prénom, à son oreille, était devenu une chanson. »

Avec une écriture drôle et sensible et un trait au pinceau vif et nerveux, Rémi Courgeon donne vie à cette histoire poétique et attachante.

 

http://www.nathan.fr/

Les commentaires sont fermés.