Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’étoile, la mer, la terre, les hommes

nejma3.jpgRevue Nejma
Tanger, 2007
 

 

(par Jean-Pierre Longre)

 


Carrefour entre les continents, entre les mers, entre les pays, entre les langues, Tanger est sans doute la ville la plus apte à donner le jour à une revue littéraire à vocation pluraliste telle que Nejma, « bonne étoile » née au bord du détroit de Gibraltar.

 

Il y a d’abord la pluralité des genres et des formes : poésie, prose narrative, prose poétique, et aussi dessins, aquarelles, photographies. De la création, rien que de la création ! Aucun discours superflu, tout est laissé à la libre disposition du lecteur, de sa réflexion, de son imagination.

Il y a ensuite la pluralité des lieux : autour du centre tangérois (et, pourrait-on dire, autour de ce cœur culturel et historique que représente la Librairie des Colonnes, où a germé l’idée de Nejma), rayonnant en rose des vents, le regard se dirige vers Tétouan, Casablanca, Larache, Asilah, et au-delà vers la mer, l’Europe, l’océan, le monde… Il y a enfin la pluralité des langues : le français, l’anglais, l’arabe, l’amazigh (ou langue berbère), l’allemand – qu’on se rassure, tout est traduit en français, dans une présentation bilingue fort bienvenue. Vecteur de la diversité des approches, le multilinguisme contribue à l’existence d’une « littérature-monde», au dialogue culturel, à l’expression polyphonique de l’humanité.


Car ce sont bien les humains qui, sur des tons différents, dans ces textes de grande qualité, sont au cœur des préoccupations littéraires. L’amitié, la violence, les joies et les angoisses de la naissance, l’ivresse physique et mentale, la mort, la pauvreté matérielle, les richesses spirituelles, la solitude, la solidarité, les vertus et les hontes, les réalités et les illusions des êtres et de la société se croisent et se côtoient, « aux noces du ciel et de la mer ».

 

Pour ne rien gâcher, chaque exemplaire est un véritable objet artistique : la qualité de la mise en page, le soin mis à la fabrication artisanale, le choix judicieux des textes et des illustrations, tout contribue à faire de Nejma « une Babel de chants aux accents différents, de cris parfois, qui se mêlent et se lient ici en bonne harmonie », conformément aux intentions de Simon-Pierre Hamelin, le maître d’œuvre.

 

 

Contact : nejmalarevue@hotmail.com

A Lyon, en vente à la librairie Terre des Livres, 86, rue de Marseille.

Les commentaires sont fermés.