Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2008

La part manquante

calouan.jpgCe héros n’est pas mon père

Calouan

Les 400 coups, collection Connexion, 2008

 

(par Caroline Scandale)

 

Ce livre est l’histoire d’une absence, celle du père. Caroline, jeune adolescente, n’a jamais connu ce dernier. Il les a abandonnées lorsqu’elle était bébé. Ce manque perturbe terriblement son existence au point qu’elle doute constamment d’elle. Préférant cacher la vérité à ses camarades plutôt que de leur faire pitié, elle s’invente un père héroïque trop occupé à sauver le monde pour l’élever. Le mensonge se transforme en déni, sorte de carapace de protection contre le désespoir…


Heureusement l’arrivée de Sandrine au collège est une bouffée d’oxygène pour Caroline. Très vite elles deviennent meilleures amies et leur amitié sincère lui permet de livrer son secret, sa honte, sa part manquante : «  Je rêvais d’un père formidable. Ca aurait justifié son absence. Malgré son séjour en prison, je m’imaginais qu’un jour il finirait par venir me chercher, qu’il me kidnapperait… Je ne suis que la fille d’un voleur, d’un paumé, d’un raté et d’une femme autoritaire, déçue et exigeante. Je ne suis qu’un mélange de riens, de pas compatibles, de pas heureux. »

Non, le père n’est pas forcément l’homme merveilleux auquel toute petite fille rêve. Il peut même être un pauvre type, un menteur, un escroc, un looser… Cette prise de conscience nécessaire pour grandir permet de passer à l’âge adulte. Mais cette étape de l’adolescence peut s’avérer délicate, surtout si le père était auparavant idéalisé. L’idole effondrée, la découverte d’un homme platement comme les autres, ou pire encore, moins que cela, est un véritable électrochoc... La claque passée, vient le temps de la re-naissance… C’est sur cette note d’espoir que se clôt cette histoire douce-amère bien ficelée, juste et sensible. Ce roman pose pertinemment la question de l’abandon et de la difficulté de croire en soi alors même que celui qui vous a donné la vie n’est pas fichu de vous aimer…

 

http://www.myspace.com/les400coupsfrance

Les commentaires sont fermés.