Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Promenons-nous dans les bois… »

9782842303167.jpgComptines assassines de Pierre Dubois, Éditions Hoëbeke, 2008

 

(par Samia HAMMAMI)

 

Romancier, chroniqueur, scénariste, auteur de bandes dessinées, l’Ardennais Pierre Dubois est également un ami de longue date des fées, elfes, lutins et autres êtres magiques habitant nos contrées. Dans Comptines assassines, il adopte le parti, dans la lignée de son précédent opus Les contes de crimes, de revisiter, avec une plume élégante et trempée dans une noirceur opaque, les légendes de notre enfance.

Ainsi, au détour de ces sentiers peu battus, Chat Botté, plus sournois que jamais, se transforme en serial killer des infirmes, éclopés et rebuts de la société. Pendant ce temps, la pure Blanche-Neige séduit George Boutonnet, un fils à maman tombé sous son charme, pour le sacrifier au Peuple de la Nuit. Quant à Petit Vieux et Barbe Bleue, ils ont, chacun à sa manière, pris la ferme décision de ne pas se laisser ronger par la rouille monotone de la vie, l’un en recourant à l’aide de la Dame Blanche, l’autre en se jouant de la jolie Poeske. Rozen, elle, est marquée par le sceau d’un Dracula des campagnes. Pourtant, ce n’est pas cette mésaventure qui pousse Sherlock Holmes, à la retraite, à quitter son costume de tweed, mais bien le retour du terrible Croquemitaine… Enfin, il est vrai que Humtpy Dumpty et le Chapelier Fou auraient pu utiliser « les trois souhaits » pour commettre impunément autant de meurtres. Tel ne fut pas leur choix.

 

La langue de Dubois est aussi foisonnante que l’univers qu’il décrit, au croisement des mondes. Chaque terme est choisi, pesé, poli avec le plus grand soin. Un régal pour les amoureux des mots peu usités, voire oubliés. Les récits proposés envouteront particulièrement les âmes sensibles au bucolisme anglais et à l’imaginaire d’un Lewis Carroll ou d’un Arthur Conan Doyle. À découvrir donc, une tasse de thé à la main et un fox terrier au pied du fauteuil…

 

http://www.hoebeke.fr/

Les commentaires sont fermés.