Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Editions bouts de papier - derniers titres

ptitpapcouv.jpgLes p’tis papiers sur une chanson de Serge Gainsbourg et illustré par Claire Garralon, Bouts de papier, 2008, pour les enfants et les adultes

(par Caroline Scandale)

En 1965 Serge Gainsbourg écrit pour Régine « Les p’tis papiers », chanson qui obtiendra le prix de l’académie Charles Cros. Ce texte recèle tout l’art de jouer des mots de Serge Gainsbourg. Véritable petit bijou poétique, ce texte est intemporel.

La poésie nait ici de la rencontre improbable de mots qui n’avaient jusqu’alors jamais été présentés. La simplicité et l’évidence avec lesquels se marient sentiments et papiers divers frôlent la perfection.

Belle idée que celle des éditions Bouts de papier de remettre au gout du jour ces paroles, forme de clin d’œil à cette toute jeune maison dont la spécificité repose sur l’utilisation de p’tis papiers pour illustrer les textes. Les illustrations de Claire Garralon nous donnent une lecture inattendue de ce classique de la chanson française. La diversité des papiers est une métaphore des sentiments humains, qu’ils aident à exprimer ou qu’ils incarnent. Mais chut ! Laissez parler les p’tis papiers […] puissent-ils un soir vous consoler…

La casserole d’Alain écrit par Pierre Lardeau et illustré par Patrice Mazoué, Bouts de papier, 2008, pour les enfants à partir de 6 ans

Coup de cœur pour ce petit album de la collection « bicyclette à genoux » qui nous raconte un moment de vie, loin du clinquant et du spectaculaire. Alain, petit garçon qui aime flâner chez le ferrailleur après l’école, découvre une casserole sale et libère un génie en la nettoyant. Ce joli conte aux influences orientales nous entraîne dans un monde tout en légèreté où les génies ne sont plus ce qu’ils étaient. Celui-ci ne manque pas de répartie et rechigne à exaucer les rêves… Il n’est pas sympathique ! A l’enfant qui lui demande un animal rien qu’à lui, il lui refile une vieille boîte ramassée par terre et lui dit de mettre l’animal qu’il veut dedans… Ce génie n’est pas très au point… A moins que ? A moins que les choses n’arrivent pas en un claquement de doigt, mais après maints efforts et de l’entraide… « Sur un texte parodique de Pierre Lardeau, les illustrations de Pierre Mazoué, toutes de légèreté et finement bricolées, accompagnent le lecteur dans une histoire tendre et pleine de sens. » La tonalité marron beige de ce joli livre lui donne un aspect feutré d’une douceur mélancolique, comme des souvenirs d’enfance…

http://www.boutsdepapier.fr/

Les commentaires sont fermés.