Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pari risqué

earnaud1.jpgLes Trilingues
Emmanuel Arnaud

Le Rouergue (doAdo), 2007

 

(par Anne-Marie Mercier)

 

Gabriel, élève de 6e dans un collège parisien, est en classe trilingue où l’on apprend le japonais. C’est lui qui raconte son année, avec son langage (une version d’oral ado pas toujours crédible). On a ici ce qui pourrait être l’amorce d’une réflexion sur les particularités de ces classes, tant les points qui y sont développés sont nombreux et variés : pourquoi on y est, l’acharnement des enseignants et des parents impliqués à trouver des occasions pour ouvrir la classe sur la culture du pays exotique, la difficulté des élèves d’origine étrangère à se situer dans le groupe… La caricature n’est pas loin, et le texte est très drôle, en un sens.

Une réticence cependant : le regard de Gabriel, très caustique et souvent méprisant (les filles asiatiques de la classe sont des « thons » et le restent jusqu’au bout, les personnes qui se donnent du mal pour ouvrir les élèves sur les autres et sur le monde sont systématiquement ridiculisées) ne s’infléchit jamais, ou alors pour des motifs assez simplets (une fille plus jolie que les autres). A aucun moment le livre ne suggère à son lecteur que le narrateur doit être remis en question pour sa partialité, son sexisme, son snobisme ado.

 

L’excellent deuxième roman d’Emmanuel Arnaud, La Gloire de mon frère, qui propose les aventures d’un jeune auteur (fictif) des Trilingues après publication de son livre, offre à travers la voix du narrateur une distance par rapport au personnage de son frère, plus âgé mais très ado. Le ton du narrateur n’est pas le même que celui de Gabriel, ni son style, et c’est tant mieux. Dans Les Trilingues, Emmanuel Arnaud suppose un lecteur intelligent et malin, qui saura prendre la distance nécessaire et non se régaler du point de vue constant du personnage, très complice d’un certain enfermement ado. Pari risqué.

 

http://www.lerouergue.com

Les commentaires sont fermés.