Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bouvard et Pécuchet

    2cons.jpgDeux cons
    de Tronchet

    Fluide Glacial, 2006

    Après Jean-Claude Tergal, l’inoubliable bourreau des cœurs, le terrifiant Raymond Calbuth ou encore le drôlissime Jésus, Tronchet nous présente deux nouveaux rejetons, Patacrêpe et Couillalère, héros éponymes de ce nouvel album. Un duo de choc, pathétique à souhait, dont on fait la connaissance à travers une série de saynètes tout aussi absurdes les unes que les autres (à la piscine, dans l’appartement ou le lit qu’ils partagent, etc.) qui mettent évidemment en relief l’inénarrable connerie de ces inventions hybrides – chacun d’eux oscillant entre le potache pubescent et l’imbécile pas toujours heureux, frustré (forcément), mesquin et timoré. L’humour bête et méchant, au ras des pâquerettes, de ces Bouvard et Pécuchet découvrant le monde qui les entoure (les femmes, les raviolis…), arrache pourtant de nombreux sourire au lecteur, tant la salutaire distanciation sardonique de l’auteur – forcément cruel avec ses créatures – et les propos qu’il tient en filigrane sur la bêtise humaine sont fort réjouissants.

    L'éditeur

  • Biographie et génie

    v_book_49.jpgShakespeare. La biographie
    Peter Ackroyd
    Traduit de l’anglais par Bernard Turle
    Philippe Rey, 2006

    (par Anne-Marie Mercier)

    Bien plus qu’une biographie, ce livre propose à la fois les données les plus récentes de la recherche shakespearienne, un portrait précis et documenté sur la vie à Stratford et à Londres sous Elisabeth 1e et Jacques II, une description de la vie théâtrale du temps et enfin une analyse des conditions de création de ses pièces et de l’origine de ce qu’on nomme le « génie » d’un grand artiste. Ce pari déjà ambitieux est accompagné par un grand souci de lisibilité. Des chapitres très courts organisent le texte d’une façon qui n’est pas totalement chronologique et proposent des éclairages sur des points précis, qui peuvent être sociologiques, littéraires, purement historiques, psychologiques, etc. La traduction est belle et précise (seul reproche : que les vers de Shakespeare cités en français ne soient pas toujours donnés aussi dans la langue originale).

    Lire la suite