Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Juvenilia ackeriennes

    kathyacker7.jpgLa vie enfantine de la Tarentule Noire
    par la Tarentule Noire
    Kathy Acker

    Trad. de l’anglais Gérard-Georges Lemaire
    Désordres, Laurence Viallet, 2006

     

     

    (par B. Longre)

     

     

    Le lecteur, emporté par le flot vigoureux et chaotique des mots, ne cesse de s’étonner devant la capacité de Kathy Acker à ingérer puis à régurgiter des textes et leurs personnages pour les faire siens. Narrateur et Auteur se veulent ici indissociables, de même que Narrateur et Personnage, par le biais d’un mimétisme langagier, intellectuel et instinctif, un procédé permettant à l’auteure de s’approprier d’autres existences et de véritablement fantasmer sur l’idée d’être ces personnages : « Je deviens une meurtrière en répétant par les mots la vie d’autres meurtrières » écrit-elle en exergue, affirmant d’emblée l’osmose qu’elle s’efforce d’engendrer entre le « je » omniprésent et les autres, qu’ils soient hommes ou femmes, personnages de papier ou écrivains. Des rôles successifs qu’elle endosse sans relâche, s’identifiant aux personnages recréés, se métamorphosant à l’envi selon l’inspiration du moment, si bien qu’il est difficile, en définitive, de savoir qui nous parle…

    Lire la suite

  • Le Jibrile nouveau est arrivé !

    Jibrile n°6 - printemps 2006
    « Les (nouveaux) Maîtres du soupçon »
    96 pp., 7 €

     

    (par Samia Hammami)

     

    Pour sa sixième livraison, Jibrile, la revue belge de critique politique et littéraire animée par Frédéric Dufoing et Frédéric Saenen, s’attaque, comme elle nous y a accoutumés au fil de ses précédents dossiers, à un morceau de taille : les (nouveaux) Maîtres du soupçon. Adoptant le parti de quitter les pas de Marx, Nietzsche et Freud (bien qu’elle fasse une entorse en accueillant l’excellente contribution de François Bousquet sur l’héritage du père de la psychanalyse), Jibrile brosse un panorama de figures-clefs moins communément convoquées mais pourtant essentielles à la compréhension et au décodage du réel qui nous entoure, de la modernité et de ses rouages.

    Lire la suite